Blogue

Les jardins favorisent-ils la biodiversité?

Même en zone urbaine, les monarques visitent les jardins.
Credit: Camps de jour Espace pour la vie
 Même en zone urbaine, les monarques visitent les jardins.
  •  Même en zone urbaine, les monarques visitent les jardins.
  • Des apprentis scientifiques tentant d’identifier des insectes.
  • Des apprentis scientifiques dans la friche des Jardins-jeunes.
  •  Des apprentis scientifiques dans le jardin de vivaces aux Jardins-jeunes.
Les jardins favorisent-ils la biodiversité?

Récit d’une expérience scientifique | Été 2021

La recette était simple : impliquer des jeunes des camps de jour et les initier à la recherche participative. L’objectif était de prouver scientifiquement que les jardins favorisent la biodiversité. Entre vous et moi, on se doute bien qu’un jardin favorise la biodiversité en ville, mais nous voulions des chiffres.

Un protocole simple

Au cours de l’été, quatre cohortes des camps de jour Espace pour la vie ont été formées à mener des inventaires d’invertébrés. Au total, 24 groupes d’animologues (9-10 ans) ont collecté des données sur des invertébrés de quatre habitats différents. L’idée était de comparer la biodiversité sur le béton, sur la pelouse, dans un jardin fleuri et dans une friche.

D’où vient l’idée d'évaluer la biodiversité dans une friche?

En mai, alors que je visitais les Jardins-jeunes, Banjo, l’horticulteur responsable, me fait découvrir un endroit secret du Jardin botanique : une friche. Il m’explique qu’elle est le résultat d’une initiative visant à laisser la nature faire son œuvre. En effet, une friche est un écosystème transitoire. C’est ce que l’on retrouve lorsqu’on laisse pousser du gazon. Pour certains, c’est une pelouse abandonnée, pour nous c’était une occasion en or d’y évaluer la biodiversité. De plus, la friche représente un espace qui ne demande aucun engrais et aucun arrosage.

Les résultats

Selon nos observations, les jardins accueillent en moyenne 13 espèces contre moins de 3 pour les surfaces bétonnées. Globalement, les jardins et les friches accueillent deux à trois fois plus d'espèces que le béton et la pelouse. Même si le tout était un peu arrangé avec le gars des vues (prévisible), les résultats sont sans équivoque : les espaces où la biodiversité végétale est abondante favorisent aussi la biodiversité animale.

Graphique

Nos résultats illustrés en graphique.

Comment expliquer de tels résultats?

On peut supposer que cette abondance de vie est essentielle à toute la chaîne alimentaire qui en découle (oiseaux, chauves-souris, mammifères, reptiles et autres).

De plus, les espaces verts représentent, pour la faune qui s’y trouve, nourriture et abri. Ils sont à la base de nos écosystèmes urbains. Si nous souhaitons conserver la faune dans nos villes, il est primordial de conserver des habitats naturels peuplés de végétaux de toutes sortes afin de la soutenir. Bien que la friche abrite un peu moins d’animaux que le jardin fleuri, nos résultats indiquent que les espèces trouvées y étaient différentes. Plus de papillons dans les jardins et davantage de criquets dans la friche. Ces deux habitats sont en quelque sorte complémentaires.

Pour convaincre, il faut des chiffres

Tout l'été j’ai répété que « pour convaincre ça prend des chiffres ». Maintenant que nous les avons, tâchons de convaincre les décideurs politiques afin d’aménager davantage d’espaces verts (de toutes sortes) et de favoriser la biodiversité.

La science, parfois difficile, mais formateur!

Entre les canicules, les orages et les hautes herbes qui chatouillent, les animologues sont passés à travers de nombreuses épreuves et ont relevé le défi avec brio. Certains ont d’ailleurs été surpris en train de poursuivre leurs recherches pendant l’heure du dîner.

Un gros merci à toute l’équipe des camps de jour Espace pour la vie et spécialement aux animologues sans qui rien de tout cela n’aurait été possible. J’espère que cette expérience aura su développer votre curiosité et votre désir de préserver la biodiversité!

Voir aussi

Inscrivez-vous aux communications Espace pour la vie pour recevoir notre infolettre mensuelle, de l'information pertinente sur les évènements de nos quatre musées, ainsi que des conseils provenant directement de nos experts.
Abonnez-vous à l'infolettre Espace pour la vie

Découvrez des conseils d’horticulture, de jardinage, et de botanique
Abonnez-vous à l'infolettre Mon jardin

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous