Blogue

Les monarques n'aiment pas le «heavy metal»!

Plant d'asclépiades en bordure d'une route
Credit: André-Philippe Drapeau Picard
Plant d'asclépiades en bordure d'une route
  • Plant d'asclépiades en bordure d'une route
  • Chenille de monarque sur une feuille d'asclépiade
Les monarques n'aiment pas le «heavy metal»!

Les métaux lourds (heavy metal en anglais) se trouvent naturellement dans la croûte terrestre. Cependant, l'activité humaine remet en circulation une quantité importante de ces métaux dans l'environnement. La plupart des organismes sont maintenant exposés à des concentrations bien plus élevées que celles rencontrées dans leur histoire évolutive. Mais qu'en est-il du monarque? Risque-t-il d'être exposé à ces métaux lourds, et surtout, est-il sensible à ces polluants?

Où trouve-t-on les métaux lourds?

Pouvant provenir de différentes sources (sites miniers, zones à forte circulation automobile, ruissellement de pesticides issus de l'agriculture…), les métaux lourds sont des contaminants toxiques bien connus des écosystèmes aquatiques et terrestres. Des études ont montré que certains métaux lourds comme le cadmium, le nickel et le zinc peuvent s'accumuler dans le sol et être absorbés par les végétaux. Ces métaux sont par la suite transportés dans leurs tissus et leur nectar1.

Lorsque l'on pense au papillon monarque, il y a raison de s'inquiéter. D'une part, le monarque mange des feuilles d'asclépiades au stade chenille et s'alimente de nectar au stade adulte. Il peut donc être exposé à ces polluants tout au long de son développement. De plus, les bords de routes et de champs, généralement contaminés par des métaux lourds, sont aussi des environnements visés par des efforts de conservation pour venir en aide au monarque2.

Quels sont les dangers pour le monarque?

La majorité des études se concentrent surtout sur des organismes modèles ou des ravageurs agricoles, jamais sur des espèces ciblées par des efforts de conservation comme le monarque. Des chercheuses et chercheurs des États-Unis ont donc réalisé une étude en laboratoire sur la tolérance du monarque face au zinc, un métal lourd couramment retrouvé le long des routes où se trouve le papillon1. Les résultats ont démontré que le taux de survie des chenilles de ce papillon diminue lorsqu'elles sont exposées à des concentrations de zinc de plus de 344 mg/kg. Les chercheurs et chercheuses en concluent que le monarque est en effet sensible à des concentrations élevées de zinc, mais qu'il est peu probable que la présence de zinc sur le bord des routes ait, à elle seule, un impact négatif sur la survie de l'espèce, puisque les concentrations relevées dans ce type d'habitat ne sont pas aussi élevées3.

Une bonne nouvelle pour le monarque, mais il faut tout de même demeurer prudent. L'expérience s'est déroulée dans un environnement contrôlé où les monarques étaient isolés des autres stress normalement rencontrés en milieu naturel (autres polluants, stress alimentaire, stress climatique, etc.). Il n'est donc pas exclu que des contaminations au zinc jumelées à d'autres stress puissent avoir un effet néfaste sur le développement du monarque.

Trouver les bons sites à protéger pour venir en aide au papillon monarque, n'est pas chose simple! Voilà pourquoi nous avons tant besoin de vous. Continuez à partager vos observations sur Mission monarque, car c'est en travaillant ensemble que l'on va arriver à aider le monarque!


Références :

  1. Shephard, A.M., Mitchell, T.S., Henry, S.B., Oberhauser, K.S., Kobiela, M.E. & Snell‐Rood, E.C. (2020) Assessing zinc tolerance in two butterfly species: consequences for conservation in polluted environments. Insect Conservation and Diversity, 13, 201–210.
  2. Thogmartin, W.E., López-Hoffman, L., Rohweder, J., Diffendorfer, J., Drum, R., Semmens, D., et al. (2017) Restoring monarch butterfly habitat in the Midwestern US: `all hands on deck’. Environmental Research Letters, 12, 074005.
  3. Mitchell, T.S., Agnew, L., Meyer, R., Sikkink, K.L., Oberhauser, K.S., Borer, E.T., et al. (2020) Traffic influences nutritional quality of roadside plants for monarch caterpillars. Science of The Total Environment, 724, 138045.

Pour en découvrir plus sur le rôle essentiel des insectes et arthropodes
Abonnez-vous à l'infolettre Nos voisins les insectes

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous