Blogue

Où sont passées les chenilles de monarques?

Chenille de monarque
Credit: Espace pour la vie (André Sarrazin)
Monarch caterpillar.
Où sont passées les chenilles de monarques?

En tant que coordonnateur de Mission monarque, on me demande souvent : Mais où se trouvent les chenilles de monarques? Nous en avions plusieurs dans nos plants d'asclépiades il y a quelques jours... mais maintenant plus rien.

Il y a plusieurs explications possibles. D'une part, il arrive que les chenilles quittent les plantes pour différentes raisons, que ce soit pour trouver de nouvelles tiges à croquer ou tout simplement un nouvel endroit où faire leur chrysalide. Toutefois, nous avons tendance à oublier que plus de 90% des œufs et des chenilles de monarques meurent avant d'atteindre le stade adulte. Bien que différents facteurs peuvent causer la mort prématurée des œufs ou des chenilles (comme la météo, les polluants, les interactions avec la plante hôte, etc.), les monarques n'échappent pas non plus aux maladies et aux prédateurs.

Chenille de monarque attaquée par une punaise pentatomide.

Chenille de monarque attaquée par une punaise pentatomide.
Crédit : Espace pour la vie (André Payette)

Qui sont les prédateurs du monarque?

Le monarque devient toxique au cours de sa croissance en emmagasinant les cardénolides de l'asclépiade dans ses tissus. Cette toxicité lui procure une certaine protection contre un éventail de prédateurs. L'exemple du geai bleu qui mange un monarque pour le régurgiter après une dizaine de minutes est bien connu! (en anglais)
Toutefois, de nouvelles études ont démontré que plusieurs espèces d'arthropodes (comme des insectes et des araignées) peuvent attaquer les monarques dans leur environnement naturel. En 2019, des scientifiques ont effectivement signalé, pour la première fois, des comportements de prédation dirigés vers le monarque chez 36 espèces arthropodes, dont certains orthoptères (criquets), dermaptères (perce-oreilles), hémiptères (punaises), araignées et même un lépidoptère (la chenille de l'arctiide de l'asclépiade)1. Encore plus surprenant, certains arthropodes herbivores, majoritairement des criquets, semblent capables de s'alimenter de petites chenilles de monarques, parfois de façon accidentelle (en mangent les feuilles asclépiades) et aussi de façon volontaire. Aussi, à l'aide de vidéo de surveillance2, des scientifiques ont pu lever le voile sur la communauté d'arthropodes nocturnes qui attaquent les œufs et les chenilles de monarque. Ils évaluent que 74% des attaques dirigées contre les œufs de monarques se produisent durant la nuit.

Les chenilles de l'arctiide de l'asclépiade peuvent manger par inadvertance des œufs ou des petites chenilles de monarques se trouvant sur les feuilles.

Les chenilles de l'arctiide de l'asclépiade peuvent manger par inadvertance des œufs ou des petites chenilles de monarques se trouvant sur les feuilles.
Espace pour la vie (Sonya Charest)

Devons-nous protéger les monarques contre ces attaques?

Voilà une question fréquemment posée par les participant.e.s du programme Mission monarque. Il est normal de se questionner car la population de monarques est en déclin depuis les 25 dernières années, mais est-ce que l'élevage de monarques est une bonne solution afin d'éviter que les œufs et les chenilles soient exposés à la prédation?

Bien que cela semble contre-intuitif, nous sommes d'avis qu'il est mieux de les laisser dans leur environnement naturel justement pour qu'ils soient exposés à ces pressions de prédation. La raison qui motive notre décision : la sélection naturelle. C'est avec la sélection naturelle que les traits des individus les plus performants sont maintenus dans la population et qu'une espèce peut s'adapter à des changements dans son environnement. Si nous empêchons la sélection naturelle de faire son œuvre, il est possible que l'on cause plus de tort que de bien au monarque.
Comme être humain, faisons notre part pour aider le papillon monarque en agissant du mieux que l'on peut sur les facteurs anthropiques causant leur déclin (perte d'habitats, utilisation de pesticides, rejets de polluant, etc.) et en participant à divers programmes tels que Mon Jardin EPLV et Mission monarque.
Dans le cas de la prédation, il faut comprendre que cela est un phénomène naturel auquel le monarque a toujours fait face. Ainsi, laissons la nature opérer comme elle le fait si bien depuis des millions d'années.

Références

1 Hermann, S.L., Blackledge, C., Haan, N.L., Myers, A.T. & Landis, D.A. (2019) Predators of monarch butterfly eggs and neonate larvae are more diverse than previously recognised. Scientific Reports, 9, 14304.

2 Myers, A.T., Haan, N.L. & Landis, D.A. (2020) Video surveillance reveals a community of largely nocturnal Danaus plexippus (L.) egg predators. Journal of Insect Conservation, 1–7.

Pour en découvrir plus sur le rôle essentiel des insectes et arthropodes
Abonnez-vous à l'infolettre Nos voisins les insectes

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
1 Commentaire(s)
Portrait de Micheline
Micheline

Merci pour l'info , j'ai eu la même question après avoir découvert 3 chenille dans mes esclepiades, qui ont disparus après avoir tout mangé le plant, j'espère qu'elles auras survécu seront la pour la prochaine migration.

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous