Blogue

Papillons de ville…

Papillons en liberté 2018
Credit: Espace pour la vie (Mathieu Rivard)
Papillons en liberté 2018
  • Papillons en liberté 2018
  • Hyalophora cecropia
  • Danaus plexippus
Papillons de ville…

Il n’y a pas qu’à Papillons en liberté qu’on peut observer des papillons en ville! Saviez-vous que de nombreuses espèces de papillons du Québec sont facilement observables même dans la métropole?

Du célèbre monarque à la timide saturnie cécropia, plus d’une centaine d’espèces de lépidoptères virevoltent de vert en vert, parmi nous, en dépit du bitume! Et si on les invitait dans nos jardins, histoire de changer le monde, un insecte à la fois?

Oasis urbaine

On l’oublie peut-être parfois, mais les jardins de ville constituent une composante majeure de la biodiversité urbaine. Combinés les uns aux autres, ces habitats dessinent des corridors qui relient tous nos petits bouts de nature en importants réseaux. C’est donc dire que verdir un balcon ou une terrasse, aménager un potager ou une ruelle fleurie sont d’efficaces moyens de préserver la nature chez soi.

Or, l’aménagement de jardins urbains offre refuge à de multiples espèces de pollinisateurs indigènes tels que les papillons. Il suffit de respecter quelques règles simples pour qu’un tout petit coin de notre cour arrière se transforme en un paradis pour les insectes!

Par exemple, l’asclépiade est la plante hôte des chenilles de monarques. En l’ajoutant à son jardin, on crée une véritable oasis pour ce papillon dont la population de l’Est de l’Amérique du Nord est en déclin. On agit donc directement sur la protection de ce papillon emblématique tout en répondant aux besoins d’une panoplie d’autres espèces.

Mieux vivre en ville

L’observation d’une petite faune grouillante en pleine ville est une source constante de découvertes! En profitant du jardin avec ses enfants et en partageant quelques bons coups avec son entourage, le jardinier urbain initie un mouvement communautaire important pour la conservation du patrimoine naturel.

Au XXIe siècle, l'urbanisation croissante représente à la fois un défi et une opportunité. Car en posant des gestes concrets, comme en créant des jardins à papillons, on peut tous protéger la biodiversité, chacun à sa façon.

Cette nature, toute urbaine, améliore considérablement notre santé et notre bien-être à tous. Ainsi, ensemble, on apprend à mieux vivre en ville… et à  « habiter la planète autrement » !

Pour plus de détails pratiques sur la création d’une oasis pour les monarques, se référer au site web d’Espace pour la vie.

Et pour donner un coup de pouce supplémentaire, aidez les scientifiques à mieux comprendre l’habitat de reproduction du monarque en participant au projet de science citoyenne Mission monarque.

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
1 Commentaire(s)
Portrait de GUY CHAMBERLAND
GUY CHAMBERLAND

super les articles que j`ai parcourus beaucoup d`info utiles

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous