Blogue

Pourquoi le 29 février existe-t-il?

Le pape Grégoire XIII
Pourquoi le 29 février existe-t-il?

La majorité des calendriers sont lunaires ou solaires, selon qu’ils privilégient un cycle basé sur le mouvement apparent de la Lune ou du Soleil et qu’ils sont synchronisé sur le cycle des saisons. Aujourd’hui, nous utilisons le calendrier grégorien qui est reconnu internationalement. Il a été instauré en 1582 dans la majorité des pays d’Europe, mais ce n’est qu’en 1949, que la République populaire de Chine l’adopta!

Le calendrier grégorien

C’est le pape Grégoire XIII qui décréta la réforme du calendrier julien. Une année dans le calendrier grégorien a une durée moyenne de 365,2425 jours, soit 365 j 5 h 49 min 12 s. L’effort de synchronisation avec le cycle des saisons est remarquable. La règle du calendrier grégorien est simple : il y a une année bissextile quand le millésime est divisible par 4 (exemples : 1984, 2008) et que l’année séculaire n’est pas divisible par 400. Par exemple, l’an 1700 n’est pas bissextile, mais l’an 2000 l’est. Le calendrier grégorien n’est pas parfait; dans 10 000 ans, le cycle des saisons sera décalé de 3 jours!

Le calendrier julien

Le concept d’année bissextile a été introduit par Jules César en 45 avant l’ère chrétienne. Il a imposé l’ajout d’une journée supplémentaire tous les 4 ans au calendrier qui comptait 365 jours. La durée moyenne de l’année s’est allongée à 365,25 jours, beaucoup plus proche de l’année tropique de 365,2422 jours qui se définit par l’intervalle de temps entre les retours successifs du Soleil au point vernal (le début du printemps). Le calendrier julien réglait en partie le problème associé au décalage progressif des saisons, mais le calendrier grégorien va améliorer ce dernier.

La naissance du 29 février

Dans la réforme de Jules César, cette journée supplémentaire était ajoutée juste après la journée du 24 février, appelée en latin sexto ante calendas martis (le sixième jour avant les calendes de mars). On a appelé ce jour intercalaire, bis sexto ante calendas martis, qui s’est transformé avec les années pour finalement identifier cette année spéciale comme « bissextile ». À cette époque, les Romains comptaient et nommaient les jours par rapport à une date dans le mois. On utilisait ainsi les calendes avant le 1erdu mois, les nones avant le 5 ou le 7 du mois et les ides avant le 13 ou 15 du mois. Avec l’abandon de la méthode romaine de décompte des jours, le jour intercalaire a été placé le 29 du mois de février. Bonne année bissextile!

Pour plus d'information sur l'observation de planètes, constellations, et phénomènes astronomiques
Abonnez-vous à l'infolettre À ciel ouvert

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
2 Commentaire(s)
Portrait de Laurie
Laurie

Qu'en est-il du calendrier Haab, qui est basé sur le cycle lunaire? J'aimerais connaître votre opinion sur le sujet.

Logo
Espace pour la vie

Merci beaucoup pour votre intérêt pour les calendriers. Le calendrier Haab a été utilisé par les Mayas pour leur usage civil. Il était constitué de 18 périodes de 20 jours pour un total de 360 jours et 5 jours particuliers étaient ajoutés à la toute fin du cycle. On obtenait ainsi un total de 365 jours; total de jours qui se rapproche beaucoup de notre calendrier solaire qui suit le cycle des saisons. L'année tropique est d'une durée de 365,2422 jours. Avec les années, le calendrier Haab des Mayas se trouvait donc décalé par rapport aux saisons. Selon mes recherches, les Mayas n'ajoutaient pas de jour pour corriger la désynchronisation. La notion d'année bissextile ne semble pas avoir été utilisée. De plus, il est important de mentionner que les calendriers Mayas ne tentaient pas de se synchroniser avec la Lune ou le Soleil.

Pierre Lacombe

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous