Blogue

Retour sur la Lune avec le programme Artemis

Vue d’artiste d’un vaisseau Orion approchant la station spatiale Gateway.
Credit: NASA
Artist’s view of an Orion spacecraft approaching the Gateway space station.
  • Artist’s view of an Orion spacecraft approaching the Gateway space station.
  • Artist’s view of SpaceX’s Human Landing System (HSL) spacecraft on the Moon during an Artemis mission.
  • Illustration of astronauts working on the Moon during an Artemis mission.
Retour sur la Lune avec le programme Artemis

La NASA projette d’envoyer à nouveau des astronautes sur la Lune d’ici 2025. Pour y arriver, l’Agence spatiale américaine développe l’ambitieux programme spatial Artemis avec ses partenaires internationaux, dont le Canada.

Des objectifs majeurs pour Artemis

Les objectifs du programme Artemis ont des visées tant scientifiques que technologiques. On étudiera la géologie lunaire pour comprendre les processus de formation de la Lune ainsi que les matériaux qui la composent. Il est ainsi prévu de collecter des échantillons de roches lunaires variés et de les apporter sur Terre pour analyse ultérieure.

Les missions seront effectuées au pôle sud lunaire, dans des régions renfermant d’importantes quantités d’eau. Les astronautes expérimenteront des techniques pour extraire et exploiter cette eau, indispensables à la survie d’un équipage à long terme et à de futures missions vers la planète Mars.

Les nombreuses étapes avant la Lune

Pour mener à bien les missions du programme Artemis, il sera nécessaire de développer plusieurs engins spatiaux. Il y a d’abord le lanceur lourd Space Launch System (SLS). Cette fusée développée par la compagnie Boeing s’inspire des éléments des anciennes navettes spatiales.

L’équipage voyagera à bord du vaisseau Orion, qui est conçu pour transporter quatre astronautes à la fois pour des missions allant jusqu’à 21 jours. À la différence du programme Apollo, le voyage vers la Lune ne se fera pas directement lors des missions Artemis. La capsule Orion s’arrimera d’abord avec une station spatiale lunaire, la station Gateway.

La station Gateway sera composée d’un module fournissant de l’énergie par des panneaux solaires, ainsi qu’un module d’habitat, le Halo (Habitation and Logistics Outpost). Un équipage de quatre personnes pourra y demeurer pendant 30 jours. Son lancement est prévu pour 2024.

Le Canada contribuera en développant une nouvelle version du bras télécommandé Canadarm pour la station Gateway.

Pour aller sur la Lune, les astronautes utiliseront le vaisseau Human Landing System (HLS). C’est la compagnie SpaceX qui a été sélectionnée pour développer ce vaisseau. Le HLS se rendra d’abord à la station Gateway où l’équipage embarquera pour se rendre sur la Lune et y revenir à la fin du séjour lunaire.

Pour la première mission en 2025, deux astronautes se rendront sur la Lune. Par la suite, jusqu’à quatre astronautes pourront effectuer des missions lunaires de longues durées.

Un calendrier ambitieux

La première mission sans équipage, Artemis I, doit avoir lieu en 2022. Le lanceur SLS emportera une capsule Orion qui se mettra en orbite autour de la Lune pendant trois semaines, puis reviendra sur Terre. Ce sera l’occasion de tester les composantes du programme dans des conditions de vol spatial.

Artemis II devrait avoir lieu à l’été 2024. L’équipage sera composé de quatre astronautes, dont un provenant de l’Agence spatiale canadienne. Cette mission ressemblera à la mission Apollo 8 en 1968, alors que la capsule Orion contournera la Lune pour ensuite revenir sur Terre.

En 2025, la mission Artemis III embarquera quatre astronautes, et deux d’entre eux, dont une femme, iront fouler le sol lunaire.

Ultimement, le programme Artemis permettra d’aller explorer des astres encore plus lointains. En envoyant d’abord des humains sur la planète Mars, puis ensuite autour des planètes Jupiter et Saturne… et plus loin encore!

Pour plus d'information sur l'observation de planètes, constellations, et phénomènes astronomiques
Abonnez-vous à l'infolettre À ciel ouvert

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous