Blogue

Un arbre de Noël naturel ou artificiel?

Arbre naturel
Credit: CC Pixabay (PublicDomainPictures)
Arbre naturel
Un arbre de Noël naturel ou artificiel?

Cette question revient nous hanter chaque année. Que faire : acheter un arbre de Noël naturel ou artificiel?

Lequel choisir?

Les débats sont souvent houleux, laissant chaque partie avec la ferme conviction de l’avoir emporté. C’est que les deux options comportent des avantages, mais aussi des inconvénients. Une firme d’experts-conseils québécoise spécialisée en développement durable a finalement tranché suite à une analyse du cycle de vie (ACV) comparative entre l’arbre de Noël artificiel et l’arbre naturel. L’ACV évalue l’impact d’un produit de l’extraction des matières premières jusqu’à l’élimination, du berceau au tombeau, en considérant toutes les étapes du processus, dont le transport.

Et le gagnant est…

Le gagnant est… l’arbre naturel. Son impact sur les changements climatiques et l’épuisement des ressources est moindre que pour l’arbre artificiel. Toutefois, l’arbre artificiel a cinq fois moins d’impacts sur les écosystèmes locaux. En considérant l’impact global à l’échelle planétaire, l’arbre naturel sort tout de même grand gagnant.

L’analyse démontre que le cycle de l’arbre naturel émet beaucoup moins de gaz à effet de serrque celui de l’arbre synthétique. Pourtant, on coupe des arbres! Les arbres de Noël naturels ne contribuent pas à la déforestation, ce n’est qu’un mythe. La très grande majorité des arbres sont cultivés dans des plantations, généralement des terres à faible potentiel comme sous des lignes à haute tension. Pour renverser le verdict, vous devrez conserver votre arbre artificiel pendant au moins vingt ans! Son impact négatif sur l’environnement se fait surtout à l’étape de fabrication et aussi au transport, car les arbres artificiels sont généralement fabriqués en Chine. L’étude conclut quand même que les impacts environnementaux de votre arbre, qu’il soit naturel ou artificiel, demeurent négligeables par rapport à l’impact que vous pouvez avoir en changeant vos habitudes de transport.

Quelques alternatives possibles

  • Pas d'arbre de Noël : il fallait que je l’écrive.
  • Un arbre de Noël en pot : à la fin des festivités, mettez-le au frais et sortez-le au premier redoux. Il pourra ensuite être remis en terre et réutilisé l’année suivante. Le truc pour le conserver est de le garder à l’intérieur le moins longtemps possible. À Vancouver, une entreprise a développé le marché de location d'arbres de Noël en pots. Les arbres sont livrés chez vous avant Noël et récupérés après les fêtes.
  • Un arbre bio : cultivé sans pesticides, il permet d’éviter leur diffusion dans l’environnement. Il peut être composté et réutilisé pour faire pousser des légumes.
  • Un arbre social : acheté pour soutenir une cause ou pour contribuer à une levée de fonds d’un organisme à vocation sociale.
  • Un arbre écologique : Cascades a développé un arbre de Noël en carton recyclé. Ce qui est encore mieux, c’est de le fabriquer soi-même et d’en faire une activité familiale.
Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
5 Commentaire(s)
Portrait de Karine
Karine

Très intéressant comme article :-) À quelques jours de Noël, il faut se poser les bonnes questions. Moi j'ai opté pour un arbre de Noël artificiel il y a un plus de 5 ans ... il me reste donc encore 15 ans pour amortir mon impact sur la planète avec cet achat.

Portrait de Manon Landry
Manon Landry

Tres intéressant à savoir car il y aura toujours des gens pour contester les arbres naturels. Petite suggestion : mettre le lien sur la forêt éphémère à jour car il parle de l'annee dernière et on n'a pas le réflexe d'aller plus bas pour voir le vidéo.

Portrait de Rony Jean-Gilles
Rony Jean-Gilles

Très instructif, Ronald ! Surtout, cet article offre le choix entre plusieurs moyens écologiques pour que chacun apporte sa petite contribution à la Grande Cause. Félicitations ! Rony

Portrait de Khadija
Khadija

Je suis parfaitement en accord, les arbres artificiels ne peuvent pas être recyclés, réutilisés ou convertis en compost.

Le PVC et la teneur en plomb des arbres artificiels vont rester dans les sites d’enfouissement pour plusieurs générations à venir !

Portrait de Elena Maltseva
Elena Maltseva

C'est vrai qu'un arbre naturel est meilleur pour l'environnement. Mais il est gardé à l'intérieur, il a des désavantages, car il perd tout le temps ses aiguilles.

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous