Menu global

Médias

L’autochtonie à Espace pour la vie

Montréal, le 20 juin 2023 - 

Tout au long de l’année et au travers de sa programmation, Espace pour la vie souhaite contribuer à la réconciliation avec les Premiers Peuples. Qu’il s’agisse de relation avec la nature et le territoire, d'histoire, de réalités actuelles, de création artistique, de résilience ou de la diversité des Premières Nations, des Inuits et des Métis, plusieurs activités mettent en valeur l’autochtonie dans nos musées.

Apprendre, comprendre, dialoguer
Les musées d’Espace pour la vie ont notamment pour mission de sensibiliser et d’éduquer. Que ce soit à travers leurs programmations respectives, un projet de participation citoyenne ou encore en accueillant des artistes en résidence, ils offrent la possibilité au public d’apprendre, de comprendre et de dialoguer avec les Premiers Peuples.

Jardin botanique
Le 21 juin, le public est invité à venir célébrer la Journée nationale des peuples autochtones au Jardin botanique.
Animation spéciale au Jardin des Premières-Nations et dégustation d’une tisane d’annedda, symbole de savoir-faire des Premiers Peuples et des relations d’entraide entre les nations.
De 13 h à 16 h | Pavillon des Premières Nations |Activité gratuite avec achat d’un billet d’accès au Jardin botanique

Programmation spéciale de courts métrages du Wapikoni mobile sélectionnés par des commissaires autochtones, suivie d’une discussion animée par l'ambassadaire autochtone et l’artiste cinéaste invité.
De 14 h à 15 h 30 | Auditorium Henry Teuscher |Activité gratuite

Outre son exposition permanente Savoirs et savoir-faire, le Jardin des Premières-Nations offre quotidiennement une animation : Initiation aux Premiers Peuples du Québec.

Ouvert en août 2001, le Jardin des Premières-Nations permet d’apprendre à mieux connaître la richesse des cultures des Premiers Peuples d’Amériques. Fait à souligner, au moment de la fondation de ce jardin, un comité des représentants des Premières Nations a été mis sur pied spécifiquement et a travaillé en étroite collaboration avec le Jardin botanique. Ensemble, ils ont déterminé les orientations et les paramètres lors de la conception et la réalisation des lieux.

Biosphère
Les 21 juin et 30 septembre, le dôme géodésique de la Biosphère est illuminé en soirée afin de souligner la Journée nationale des peuples autochtones et la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation.
L’autrice Innue Maya Cousineau Mollen a été invitée à venir travailler dans les espaces du musée et à réfléchir sur les enjeux environnementaux. Artiste en résidence durant un an, elle rencontre le public régulièrement.
L’exposition extérieure En suspens, en mouvement présente deux artistes, dont le travail de Camille Seaman, d’origine autochtone et afro-descendante.
Dans le cadre de Cinéma sous les étoiles, deux films documentaires mettent en vedette des communautés autochtones, le 10 août, Coextinction, et le 24 août, Aquarela, L'Odyssée de l'eau

Insectarium
Le projet de participation citoyenne Les sentinelles du Nunavik est offert dans les communautés de ce territoire. Il vise à outiller les jeunes de 12 à 17 ans afin d’inventorier, préserver et identifier les insectes trouvés dans leur environnement tout en leur fournissant une expérience d'introduction à l’emploi.
Cette année, le projet s’étend au Chisasibi Resource and Research Institute pour étudier la diversité des insectes à leur station de recherche ; au Pye Center for Northern Boreal Food Systems à Happy Valley Goose Bay Labrador avec Agriculture et Agroalimentaire Canada pour faire découvrir les insectes à des jeunes du Nunatsiavut et découvrir l'entomofaune de cette région ; ainsi qu’au Centre d'interprétation du parc national des Pingualuit pour les former à la collecte, au montage et à l'identification des insectes du parc.
Des écoles du Nunavik ont aussi été rejointes pour offrir des activités en lien avec les insectes.

- 30 -

Espace pour la vie regroupe le Biodôme, la Biosphère, l’Insectarium, le Jardin botanique et le Planétarium. Ces cinq institutions prestigieuses de la Ville de Montréal forment le plus important complexe en sciences de la nature au Canada. Ensemble, elles amorcent un mouvement audacieux, créatif et urbain, où se repense le lien entre l’humain et la nature, et où se cultive une nouvelle façon de vivre.

 

Contactez notre équipe

Anne Bourgoin
Espace pour la vie
438-346-0542

Add this