Menu global

Carnet horticole et botanique

Culture et entretien des plantes succulentes

Français
Pour favoriser la dormance et l’initiation florale de Mammillaria magnimamma, il faut maintenir des températures fraîches
Crédit photo : Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)
Mammillaria magnimamma.
  • Mammillaria magnimamma.
  • Plante succulente (Mammillaria supertexta)

Voici quelques conseils pour l’entretien de vos plantes succulentes.

Arrosage

L’eau est essentielle à la survie de toutes les plantes. Un manque d’eau provoque l’assèchement des racines et peut, à la limite, entraîner la mort alors qu’un excès peut favoriser le développement de maladies fongiques. Il faut donc bien connaître les besoins en eau de chaque espèce avant d’arroser. En cas de doute, il vaut mieux s'abstenir d'arroser.

L’été

Contrairement à la croyance populaire, les plantes succulentes ont besoin d’une quantité d’eau appréciable en été car elles sont en période de croissance active. L'arrosage doit être fait en profondeur. On doit par contre laisser sécher presque complètement le terreau entre les arrosages. Les plantes cultivées à l’extérieur en été exigent plus d’eau que celles gardées à l’intérieur. Il ne faut pas placer de soucoupe sous les pots des plantes lorsqu’elles sont cultivées à l’extérieur pour éviter les excès d’eau.

En automne et en hiver

À la fin de l’été et à l’automne, il faut réduire progressivement la fréquence des arrosages. Tard en automne et pendant l’hiver, il vaut mieux respecter la dormance de ces plantes en les maintenant au sec à des températures fraîches. Si les plantes sont hivernées à des températures de moins de 12 °C, il faut cesser complètement les arrosages. Après une période de repos au sec, il faut reprendre progressivement les arrosages.

Lumière

À l’extérieur

La majorité des plantes succulentes nécessitent des conditions de lumière intense. C'est pourquoi il est préférable de les cultiver à l’extérieur en été. Sauf exception, les plantes matures exigent des conditions de plein soleil. Parmi celles nécessitant des conditions de lumière vive sans soleil intense, on compte les Gasteria, Haworthia et Sansevieria. Les jeunes plantes devraient être protégées du plein soleil lorsqu’elles sont cultivées à l'extérieur.

À l’intérieur

Les plantes devraient être placées devant les fenêtres les plus éclairées de la maison, par exemple une fenêtre orientée au sud ou à l’ouest. Toutefois, la lumière peut devenir trop intense pour certaines à l’arrivée du printemps (mars-avril) et en été. Ceci peut provoquer une décoloration (rougissement) ou une brûlure du feuillage. Une fenêtre exposée à l’est leur conviendra mieux durant cette période.

Les plantes succulentes entreposées à moins de 10 °C, peuvent se contenter de très peu de lumière. Certaines, comme les Cereus, peuvent même être entreposées à l’obscurité durant tout l’hiver à de basses températures (8-10 °C). Certaines plantes à croissance hivernale originaires de l’hémisphère Sud, comme les lithops, nécessitent un maximum de luminosité et de la chaleur durant une partie de l’hiver. Dans ce cas, un système d’éclairage artificiel permet de compléter la lumière naturelle.

Température

En été

Durant la saison estivale, les températures de croissance optimales se situent entre 25 et 35 °C, avec des écarts d’environ 10 °C entre le jour et la nuit. Pour la plupart, les plantes succulentes supportent autant des températures élevées (plus de 40 °C) que de basses températures (moins de 10 °C). Certaines supportent des gelées légères, et d’autres des gels plus intenses, notamment Opuntia humifusa.

En hiver

À l’approche de l’hiver, la majorité des plantes succulentes entrent en dormance (du moins dans l’hémisphère Nord). Pour favoriser la dormance et l’initiation florale, il faut maintenir des températures fraîches se situant entre 6 et 12 °C pour les cactus et les agaves et entre 10 et 15 °C pour les autres plantes succulentes. Les plantes en dormance doivent absolument être maintenues au sec, dans un environnement à faible humidité relative car la combinaison du froid et de l’humidité favorise le développement de pourriture.

Fertilisation

Quand fertiliser?

Les plantes succulentes requièrent des éléments nutritifs, mais en plus petites quantités que la plupart des autres plantes d'intérieur. La fertilisation s’effectue strictement lors de la période de croissance active, soit au printemps et à l’été, à intervalles de deux à quatre semaines et à environ ¼ à ½ de la dose recommandée par le fabricant. Aucune fertilisation n’est requise entre la mi-septembre et mars.

Quel engrais utiliser?

Les engrais utilisés peuvent être d'origine organique ou de synthèse. Les plantes succulentes à feuillage comme les Crassula et Aloes requièrent un engrais tout usage du type 20-20-20 ou encore, un engrais organique à base d'algues (par exemple 3-7-5) en alternance avec un engrais d’émulsion de poisson (par exemple 5-2-2) ou à base d’algues et de poissons. Les engrais utilisés pour les plantes à aiguillons ou à épines doivent être pauvres en azote mais riches en phosphore et potassium.

Il existe aussi sur le marché des engrais spécifiques pour les plantes succulentes (2-7-7). Autrement, des formulations comme le 15-15-30 (engrais à tomates) et le 15-30-15 s’avèrent tout aussi appropriées. Un engrais à base d’algues est également de mise pour ce type de plante. On peut occasionnellement incorporer du sulfate de calcium (gypse) comme amendement calcaire afin de favoriser la rigidité des aiguillons et des épines.

Add this