Menu global

Emiko Wong

Français
Emiko Wong
Emiko Wong

À propos de mon travail…

Animée depuis toujours par une grande soif de savoir, une passion et un engagement pour l’environnement, j’ai commencé au Biodôme en tant que vétérinaire clinicienne en 2003. Depuis 2018, j’œuvre à titre de cheffe de division des collections vivantes, de la recherche et du développement scientifique. J’orchestre les grandes orientations de la division et gère les différents aspects des projets (organisation, main d’œuvre, budget, etc.) afin de mener à terme nos missions. Mon travail se fait en collaboration avec des Ministères, des pairs chercheurs ou encore des partenaires extérieurs. Aux termes de nos expériences respectives et au regard de la littérature scientifique, nous échangeons sur les bonnes pratiques à adopter afin d’atteindre nos objectifs en matière de bien-être animal et de conservation. En effet, au-delà de sa mission d’éducation, le Biodôme est un centre de conservation où se développe l’expertise nécessaire à la protection de certaines espèces en péril. 

C’est par exemple le cas de la tortue des bois, une espèce endémique du Québec, que l’on ne trouve que dans la région. Elle est menacée par la destruction de son habitat et victime de braconnage. En association avec le Ministère des forêts, de la faune et des parcs (MFFP), un programme dit de « bon départ » a été mis en place pour l’espèce. Il s’agit, après avoir récolté et incubé les œufs des tortues, de prendre soins des bébés pendant un à deux ans avant de les relâcher en milieu naturel. Très vulnérables à la naissance face aux prédateurs, leur chance de survie est ainsi améliorée durant cette période d’élevage. 

Pourquoi j’aime la conservation…

Je me considère comme une éternelle étudiante, j’apprends tous les jours. Je suis par tout ce qui me connecte à la nature, du Mont-Royal au fleuve Saint-Laurent, de la côte aux terres. Le contact direct avec les animaux est pour moi un privilège et me rend humble de par ses possibilités d’apprentissage. Je suis intimement convaincue que de nombreuses solutions sont dans la nature. Je souhaite qu’à travers le Biodôme et notre travail, le grand public puisse apprécier la beauté et la fragilité de ce qui nous entoure, et vouloir s’engager à mieux protéger son environnement.

Add this

Partager cette page