Global menu

My garden

Un jardin bio diversifié pour prendre conscience de l'interdépendance de tous les êtres vivants

Year

2023

Your garden

Biodiversity Garden

Testimonial

Dans notre jardin, dans la ville Sherbrooke, il est possible de favoriser la biodiversité aménageant divers espaces pour y accueillir une variété animale et végétale. Nous pouvons distingués aisément plusieurs zones.

La première zone a été réaménagée suite à des travaux de drainage. Nous y avons semé un mélange de semence de diverses sortes d'herbe et du trèfle. Dans cet espace, nous - ma fille de 14 ans et moi - avions planté des arbres fruitiers : deux pommiers, un poirier et un cerisier. Ils sont toujours là. L'idée étant qu'avec le temps notre jardin devienne nourricier tant pour les insectes pollinisateurs au printemps que pour nous à la fin de l'été. Pour moi et ma fille, cette démarche est une belle manière de vivre pleinement cette interdépendance entre nous, le monde animal et végétal. Notre plus grand plaisir : cueillir une pomme un soir de fin d'été et la manger directement dans le jardin. Aucune crainte à avoir, elles sont biologiques. En outre, on n'a pas étendu d'engrais pour faire pousser notre herbe et trèfle. La nature fait bien les chose. L'an prochain, on aura surement du pissenlit qui poussera... Ok, je reconnais qu'on n'a pas l'allure du terrain de golf aseptisé tant apprécié par certains (mais pas nous). Dans cette zone de notre jardin, on aurait pu mettre une piscine comme la plupart des voisins. On ne l'a pas fait. À quoi bon quand on sait qu'il y a la piscine municipale du Parc Saint Alphonse à 15 minutes de marche et qu'y aller c'est aussi socialiser sur place avec la communauté du quartier.

Ensuite, nous avons un petit talus avec des roches (juste a côté de notre table de pique-nique), talus remplis de plantes qu'on a décidé de laisser pousser sans grand entretien. J'ai décidé de me prendre une pause de jardinage cette année et de voir le résultat au fil des semaines. Ce fouillis de plantes vertes et de fleurs est le repère de nombreuses petites créatures : vert de terre, perce oreille, fourmis, abeille sauvage, guêpe, bourdon, papillons de jour ou de nuit et toutes sortes de coléoptère… C'est toujours un plaisir de regarder l'abeille passer d'une fleur à l'autre… Laisser la nature reprendre ses droits dans ce talus, c'était le choix de ma fille et de moi pour permettre à toutes cette faune aussi petite soit-elle d'y passer ou d'y vivre, mais aussi de permettre aux plantes de prendre toute leur place sans que je doive juger laquelle est une « mauvaise » herbe. Ce qu'on n'avait pas prévu, c'est que ce fouillis de plantes allait aussi servir de lieu de vie et de cachette pour une marmotte. Eh oui, laisser la nature reprendre ses droits, nous réserve parfois des surprises inattendues. Bon, on a pu constater aussi que certaines plantes devenaient un peu trop envahissantes. Il faudra peut-être revoir notre approche l'an prochain. Là, quand les fleurs fanent et sèchent, c'est l'occasion pour nous d'en récolter quelques et en fouillant sur Internet d'essayer de voir à quoi corresponde les graines. Bingo… On a trouvé… Pas besoin d'en racheter l'an prochain.
Cet espace rendu sauvage attire aussi des oiseaux qui s'y cachent. Il faut dire qu'au pied du talus, et à proximité d'un petit bassin d'eau qui est installé, nous avons un lilas de trois mètres de haut et quelques petits saules arbustifs.
Le petit bassin d'eau est alimenté par de petites cascades aménagées à même le talus de roches. Je précise ici qu'une pompe dans le bassin assure un circuit fermé et pour compenser l'évaporation nous utilisons l'eau de pluie (récolté du toit de la maison). La petite cascade est le lieu ou les oiseaux - mais aussi certains insectes - peuvent s'abreuver… On a même eu droit à la présence d'une grenouille sans savoir comment elle est venue jusque-là. Ce fut une belle petites surprises un soir d'été.

Enfin, nous avons aménagé une zone avec des bacs de jardinage pour nos plantes potagères biologiques. Une zone un peu moins sauvage…

Vivre entouré de plantes diverses, voir le travail des insectes pollinisateurs, regarder la vie animale sur le sol et les plantes, s'émerveiller de la beauté des oiseaux (surtout quand on voit un colibri), récolter des produits frais… Notre jardin s'inscrit dans une démarche d'éco-responsabilité et nourricière qui nous permet de prendre conscience au quotidien - du moins du printemps à l'automne - de l'interdépendance entre tous les êtres vivants (en nous incluant évidemment) et de la nécessité d'agir en faveur de la biodiversité à même notre milieu de vie de proximité. On remet cela l'an prochain avec quelques petits aménagements.

Garden location

Sherbrooke