Menu global

Foire aux questions

Que faire avec les feuilles mortes tombées sur la pelouse?

  • Jardin botanique
Français

Les feuilles mortes constituent un fertilisant précieux. Il ne faut toutefois pas les laisser telles quelles sur la pelouse. Dès qu’elles se mettent à tomber à l’automne, déchiquetez-les en petits morceaux avec la tondeuse. En se décomposant, elles enrichiront le sol.

Cette pratique est connue sous le nom de feuillicyclage. N’attendez pas que les feuilles s’accumulent. Passez la tondeuse à quelques reprises tout au long de la période de chute des feuilles.

Il est beaucoup plus facile de broyer les feuilles lorsqu’elles sont sèches. Une fois les feuilles déchiquetées, les brins d’herbe doivent demeurer visibles. Si ce n’est pas le cas, c’est que la couche de feuilles est trop importante. Utilisez alors le sac de votre tondeuse pour en ramasser une partie tout en les déchiquetant.

Utiliser les feuilles mortes comme paillis ou dans le compost

Vous pouvez utiliser les surplus de feuilles déchiquetées comme paillis dans les plates-bandes ou au pied des arbres et des arbustes. Elles ont aussi une grande valeur pour le compostage domestique. Conservez-en quelques sacs pour pouvoir les utiliser tout au long de l’année comme source de matières carbonées ou « brunes », que vous mélangerez aux matières azotées ou « vertes », telles que les restes de fruits et légumes.

Les feuilles mortes non déchiquetées peuvent aussi être employées comme paillis ou dans le compost, mais il faut faire attention aux grandes feuilles, notamment aux feuilles d’érable de Norvège. Celles-ci ont tendance à s’agglutiner et à former une couche imperméable. Si on les utilise entières, il ne faut pas les appliquer en couches trop épaisses.

Par précaution, vous pouvez ramasser et jeter les feuilles malades ou infestées de ravageurs. Cependant, les services de compostage des municipalités acceptent habituellement ces feuilles, car les températures élevées atteintes lors du compostage industriel permettraient d'éliminer les pathogènes et les ravageurs.

Add this

Partager cette page