Menu global

Le salon littéraire des animaux - Épisode 6 : Des vacances en ville

Français

Sylvain La Moufette présente aux visiteurs du salon littéraire des animaux son guide touristique pour des vacances en milieu urbain. À bord d’un autobus, Sylvain révèle les lieux prisés par les animaux en ville, les meilleurs endroits pour manger et ses recommandations d’endroits où dormir.

Transcription

Le balado est situé à l'extérieur, dans le stationnement du Salon Littéraire des Animaux. On entend des bruits de voitures et une ambiance urbaine. La foule, constituée d'animaux de tous âges, est agitée lorsque BELETTE DUBOIS prend la parole.

BELETTE DUBOIS Salut tout le monde! Ça me fait plaisir d’être avec vous en cette fin de journée pour une édition très spéciale du Salon littéraire des animaux. Comme vous le voyez, on est dans le stationnement du Biodôme de Montréal. La raison est bien simple, c’est que notre invité d’aujourd’hui...

Le bruit d'un klaxon d'autobus interrompt Belette.

BELETTE DUBOIS Ah ben! En parlant du loup!

L'autobus s'arrête et on entend la porte s'ouvrir, révélant Sylvain la moufette aux spectateurs.

SYLVAIN Vous voulez dire, en parlant de la moufette!

(rire)

BELETTE DUBOIS Ben oui! Mesdames et Messieurs, je vous présente notre invité, Sylvain la moufette.

La foule applaudit. “youhou Sylvain!!!!” “Yé drôle, tu vas voir!!” “Papaaaa regarde l’autobus”

BELETTE DUBOIS Notre ami est venu au Salon nous présenter son tout nouveau guide touristique pour des vacances en milieu urbain.

SYLVAIN C'est en plein ça, et je l'ai habilement appelé : Guide touristique pour des vacances en milieu urbain! C'est-tu pas beau, ça?

BELETTE DUBOIS C'est parfait! Mais la GRANDE surprise, c'est que Sylvain va nous présenter son guide en même temps qu'il nous fait découvrir la ville, en autobus! C'est concept hein? Êtes-vous contents? eaaaaaah!!!” “euh j’ai pas compris… on va faire quoi?”

SYLVAIN Allez, tout le monde, on embarque dans l’autobus! Oh là là! (rire taquin)

Alors qu'on entend les animaux qui prennent place à l'intérieur de l'autobus “on s’assoit là?” “mets toi à côté de la fenêtre”, , Belette reprend la parole.

BELETTE DUBOIS On va se promener un peu partout dans la grande ville… Sylvain, c'est quoi le premier arrêt?

SYLVAIN Ça sera pas un arrêt pipi ça c'est certain! Oh là là! J’espère que tout le monde est allé à la toilette

Belette et les animaux s'amusent “ahaha qu’elle est drôle c’te moufette”

SYLVAIN Non, mais sérieusement, je vais vous montrer un de mes endroits préférés, le centre-ville! Et c'est partiiiii!

Le bruit des clés dans le démarreur et le ronronnement du moteur nous indique le départ.

BELETTE DUBOIS C'est excitant tout ça! Oh! Regardez sur le bord du chemin près des arbres! On dirait un dindon sauvage!

On entend le glouglou du dindon et l'autobus ralentit.

SYLVAIN En effet Belette, c'est bien un dindon sauvage. Les humains les ont réintroduits au Québec depuis 2001 et les dindons ont fini par s'étendre jusqu'à la ville.

BELETTE DUBOIS C'est une belle bête!

SYLVAIN Ils sont gros hein! Ils se nourrissent de graines, de fruits, de feuilles ou d'invertébrés, comme des insectes, des vers ou des araignées. Le jour, ils se promènent au sol alors ils sont plus visibles. La nuit, ils grimpent aux arbres. Ils ont des prédateurs comme les coyotes, les renards et le fatigant de grand-duc d'Amérique, pour les plus jeunes dindons!

BELETTE DUBOIS On se rapproche du centre ville maintenant…. [marquer une pause]

Hey tout le monde, regardez là-bas ce gratte-ciel comme il est grand!

SYLVAIN C’est impressionnant, hein? Je voulais vous montrer ça, justement.. Page 22 du guide, les gratte-ciel.

Alors, contents?

La foule démontre son appréciation. “les gens dans le bus: woooowwwwww heille bon ciel que c’est haut c’t’affaire là!!!

BELETTE DUBOIS C'est pour les oiseaux ça!

L'autobus s'arrête.

SYLVAIN Entre autres oui. Regardez ici tout en haut. Voyez-vous quelque chose?

BELETTE DUBOIS Attends une minute, je...OH! C'est un faucon pèlerin?

SYLVAIN Exactement! Les faucons pèlerins sont des oiseaux de proie. On peut les observer en ville, nichés sur les structures des bâtiments ou des ponts, tout en l'air.

BELETTE DUBOIS Ah, mais qu’est-ce qu'ils font là? Ils cherchent des proies?

SYLVAIN Oui. Ils mangent surtout des oiseaux de différentes tailles, des pigeons ou d'autres plus petits. Pour les attraper, ils font un piqué qui peut atteindre jusqu'à 200 km à l'heure. Regarde justement! On entend le son d’un oiseau qui pique rapidement. (fwwoussh)

BELETTE DUBOIS C'est vrai que c'est l'oiseau le plus rapide au monde.

SYLVAIN Alors pour les petits moineaux à l'arrière de l'autobus, ça serait important de rester bien à l'intérieur, ok? Oh là là!

BELETTE DUBOIS Ne vous inquiétez pas, on va vous protéger!

SYLVAIN Ils étaient en voie de disparition il y a une quarantaine d’années mais leur population a beaucoup augmenté. Ils s’adaptent bien à la ville. Allez! on repart!

BELETTE DUBOIS J'ai bien hâte de voir où on va aller maintenant. Il commence à faire nuit.

SYLVAIN C’est parfait ça, parce qu’on s’en va visiter un parc!

BELETTE DUBOIS Ah oui? Et c’est mieux la nuit?

SYLVAIN Si vous voulez observer la vie sauvage nocturne, oui! Il y a moins d’humains dehors. C’est parfait pour les animaux… car les grands parcs regorgent de trésors! Il y a une section dans mon guide réservée à ce sujet. Si vous êtes en vacances en ville, c'est une place de choix pour passer du bon temps. Ah! Nous y voilà.

BELETTE DUBOIS Déjà!

L'autobus s'arrête.

SYLVAIN Regardez-moi ce décor absolument magnifique.

BELETTE DUBOIS C'est vrai que c'est beau. Des arbres partout, le ciel étoilé…. mais, c'est quoi ces cylindres métalliques?

SYLVAIN Des poubelles, Belette! C'est dans ce réceptacle que les humains jettent leurs déchets. De la nourriture de première qualité pour nous. Des moitiés de fruits, des bouts de sandwiches, un vrai régal, Oh là là!

Les passagers sont en extase. ‘miam miam” “j’adore les vidanges”

BELETTE DUBOIS Alors, vous les moufettes des villes, vous mangez uniquement des ordures?

SYLVAIN Ah ben non. Je suis omnivore, je mange un peu de tout.... Mais la grande majorité de ma nourriture est animale: des petits mammifères, des escargots, des vers. Et je mange beaucoup d’insectes, ça aide à faire diminuer leur nombre et les humains sont pas mal contents.

on entend un bruit de poubelle et la foule s’agite “Hého raton!!! hohouhouh!! Tu nous vois?”

BELETTE DUBOIS (excitée) Oh! Il y a un raton-laveur qui fouille dans les poubelles là bas!

SYLVAIN Bien vu, Belette. Ils aiment vivre dans les parcs. Il y a beaucoup de nourriture pour eux. Vous voyez leurs petites mains habiles?

foule: ouiiiii

SYLVAIN Il s’en servent pour s'emparer de la nourriture des poubelles, entre autres choses. Oh là là!

BELETTE DUBOIS Pensez-vous qu’il habite dans le parc?

SYLVAIN C’est possible. Les ratons vivent parfois dans un arbre creux, une souche ou un terrier de marmotte abandonné.

BELETTE DUBOIS On peut faire plein d’autres rencontres dans les parcs d’ailleurs. Vous en parlez dans votre livre.

SYLVAIN Bien sûr! Beaucoup d'animaux s'y trouvent. De jour, vous pouvez faire la rencontre d'écureuils gris et même parfois de renards roux. Mais attention pendant la nuit! Ça peut être dangereux la nuit à cause des prédateurs.

BELETTE DUBOIS Et du côté des prédateurs, justement, c’est comment pour les moufettes?

SYLVAIN Ah tu sais Belette, on se fait rarement attaquer deux fois par le même animal. Notre surnom c'est quand même la bête puante. On a une arme incroyable pour se défendre, un jet qui sent tellement pas bon… ya pas grand monde qui s'essaye plus d'une fois après s'être fait arroser.

(aux passagers)

Vous voulez une démonstration?

PASSAGERS (ensemble) NON!

SYLVAIN Oh là là! C'est clair! Mais je vous dis, il y a le Grand-Duc d'Amérique, un hibou fatiguant qui nous guette la nuit....

BELETTE DUBOIS Ah oui?

SYLVAIN Certain! Il n’a pas un bon nez, celui-là. Alors l'odeur ne le dérange pas trop. Il faut être extra-attentif, sinon il pourrait me manger. Oh là là! Bon, on repart.

BELETTE DUBOIS Allez tout le monde hop hop hop on grimpe dans le bus

Le moteur se remet en marche et l'autobus reprend la route. On entend des bâillements “hé la la je suis fatigué”...

BELETTE DUBOIS Il est tard, c'est déjà l'heure du retour, je crois?

SYLVAIN Ben oui Belette, malheureusement.

BELETTE DUBOIS C'est un avant-goût bien intéressant de ce qu'on peut retrouver dans votre guide touristique, Sylvain.

SYLVAIN Oui! Oh là là! Il y en a des choses dans ce petit livre-là. Je vous parle aussi des meilleurs endroits où dormir selon votre espèce. Tenez, moi en tant que moufette, j'aime bien les terriers abandonnés. Ou les trous sous les bâtiments. En ce moment, je me suis fait un lit douillet sous un cabanon. La journée, je dors comme un bébé.

BELETTE DUBOIS Oh ça m'a l'air bien.

SYLVAIN Oh oui c’est vraiment tout confort.

L'autobus s'arrête et la porte s'ouvre.

SYLVAIN Terminus, tout le monde descend!

Les passagers descendent de l'autobus.

BELETTE DUBOIS Et bien un grand merci à tout le monde d'être venu avec moi faire cette excursion en ville. C'est déjà tout pour aujourd'hui. Le salon littéraire et moi aimerions remercier Sylvain la moufette et son autobus pour cette superbe excursion!

SYLVAIN Ça m'a fait plaisir, Belette.

BELETTE DUBOIS Le guide touristique pour des vacances en milieu urbain est disponible partout dès maintenant, alors vous devriez...

Le cri d'un grand Duc d'Amérique au loin interrompt Belette.

BELETTE DUBOIS Mais...mais c'est quoi ça? Sylvain est-ce que ça va? Pourquoi est-ce que tu redresses la queue et que tu tambourines avec tes pattes?

SYLVAIN (nerveux) Restez tranquille tout le monde...il y a un Grand-Duc d'Amérique dans les parages...

Oh là là!

On entend le cri du Grand-Duc une fois de plus. Les spectateurs commencent à s'agiter. ben voyons donc, c’est quoi ça!!! J’ai peeeeeeur du grand duc!!! Quoi ?! Un hibou, sauve qui peut

SYLVAIN (confiant) Ben non, faut pas avoir peur, je tambourine pour l'avertir de pas s'approcher plus parce que sinon...je l'arrose!

Oh là là!

On entend le cri du Grand-duc. Sylvain se met à grogner, on entend le son du jet qui asperge, la panique éclate. Les gens se mettent à hurler. Le grand-duc s'enfuit à cause des cris. Les gens toussent et crient “Oh la la ça sent TELLEMENT mauvais” “c’Est quoi cette odeur horrible” “ARGH cette mouffette qui arrose le monde!!!!!”

SYLVAIN Ah ben on l’a échappé belle!! Oh là là!

BELETTE DUBOIS (tousse) (tousse) Oui...(tousse)...mais vous avez fait fuir les spectateurs...(tousse)

SYLVAIN Oh là là!

V: Message au haut-parleur: ding ding dong *** en raison d’un incident sur le stationnement du Biodôme de Montréal, l’accès est barré aux visiteurs. [Charlie, envoie l’équipe de nettoyage, on a un code moufette au stationnement, code moufette au stationnement].

Add this

Partager cette page