Menu global

Les Perséides en 2022

Français

Les Perséides se dérouleront malheureusement dans des conditions défavorables en 2022. Le maximum d’activité de cette pluie de météores est attendu vers 21 heures (heure de l’Est) le 12 août. Or, la Lune sera pleine le 11 août et deviendra ainsi le facteur limitant pour l’observation des étoiles filantes. Les nuits les plus proches du maximum, celle du 12 au 13 août et aussi celle du 11 au 12, où les Perséides sont en principe les plus abondantes, seront affectées par l’imposante lumière parasite produite par notre satellite.

En effet, une Lune trop brillante engendre une sorte de pollution lumineuse « naturelle » à laquelle il est impossible d’échapper, même à la campagne. Ce voile de lumière masque les météores les plus faibles; seuls quelques occasionnels météores très brillants parviennent à le percer. Dans ces conditions, le nombre de météores qu’il est possible d’observer diminue énormément. De plus, pendant les jours entourant la pleine lune, la Lune est présente dans le ciel du crépuscule jusqu’à l’aube, ne nous laissant pratiquement aucune fenêtre de répit.

Au cours de deux nuits les plus proches du maximum, on doit s’attendre à compter tout au plus trois ou quatre météores à l’heure, et seulement à condition de bénéficier d’un ciel bien transparent et d’un point de vue entièrement dégagé sur 360 degrés. Conseil pour les irréductibles qui tiennent mordicus à tenter de voir quelques météores : garder la Lune derrière soi, cachée par des arbres, un bâtiment ou un relief, et concentrer son attention sur la partie nord du ciel.

Rappelons toutefois que les Perséides sont actives (mais à bien moindre intensité) de la fin juillet à la troisième semaine d’août. Même si le nombre d’étoiles filantes potentiellement observables diminue de moitié pour chaque période de 24 heures qui nous sépare du pic d’activité, vous aurez certainement l’occasion d’en apercevoir quelques-unes pendant les nuits sans Lune du début août, à condition de vous éloigner de la pollution lumineuse des villes. D’ailleurs, jusqu’au 5 août, la Lune se couche avant minuit, laissant ainsi le champ totalement libre aux météores au cours de la seconde moitié de la nuit et jusqu’à l’aube. Au cours d’une même nuit, plus l’heure avance, plus le radiant des Perséides s’élève dans le ciel, ce qui augmente le nombre de météores. N’oubliez pas votre liste de vœux !

En 2023, les Perséides bénéficieront de bien meilleures conditions, puisque la Lune sera à son dernier croissant.

Add this