Menu global

Mon jardin

Jardin Havre Accordéon

Année

2023

Votre jardin

Jardin nourricier

Témoignage

J'ai toujours aimé regarder les aménagements floraux en me promenant dans les parcs. J'ai commencé à m'intéresser plus sérieusement au jardinage avec l'achat de ma maison il y a 7 ans. Il n'y avait pratiquement aucune platebande au départ. J'ai commencé à détourber à la main et j'ai agrandi mes platebandes graduellement, petit à petit. Mes préoccupations étaient plutôt esthétiques, au début; je cherchais donc à agencer de "belles plantes" ensemble.

De fil en aiguille, j'ai planté des plants de tomates italiennes que ma fille avait reçus à l'école. Ensuite, quelques graines de carottes... Il y a environ 3 ans, j'ai acheté le livre d'Albert Mondor "Platebandes gourmandes". Ça m'a inspiré à ajouter davantage de légumes dans mes aménagements car le jardin traditionnel ne me parlait pas vraiment... À l'été 2022, j'ai répondu à une demande d'un organisme de ma ville (Trois Couvents) qui cherchait des bénévoles pour aider à l'entretien d'un jardin "historique" qui devait reproduire le jardin d'une communauté religieuse des siècles passés. J'étais incapable d'identifier la majorité des plantes choisies par la responsable : bourrache, camomille, avoine... Plusieurs d'entre elles étaient utilisées pour soigner. Ça a piqué ma curiosité et j'ai commencé à m'intéresser aux plantes médicinales. Ça a été un point tournant de mon intérêt dans le jardinage. Je me suis renseigné énormément sur le sujet (et je continue), ce qui m'a amené aux plantes indigènes et leurs propriétés. En lisant sur les plantes indigènes, j'ai découvert leur importance pour les insectes, oiseaux et autres organismes. C'est la que j'ai commencé à nourrir mon projet de jardin "fouillis" qui allait être bénéfique pour tous. Ça a été très facile pour moi de choisir la catégorie Jardin nourricier quand je l'ai vue dans votre liste puisqu'elle illustrait l'intention non formulée que j'avais à l'intérieur de moi.

Avec la situation écologique dans laquelle se trouve la planète actuellement, mon jardin fait partie de ma contribution pour l'environnement. Je veux faire en sorte que tous y trouvent la nourriture et un milieu de qualité pour y vivre. Cet intérêt m'a permis de mieux connaître les interactions entre notre activité humaine et la santé en général : humaine, des animaux, insectes, oiseaux... Je suis plus ouverte à la diversité dans la nature puisque je m'intéresse aussi maintenant à la cueillette sauvage. Et j'intègre de plus en plus d'aliments locaux et biologiques dans l'alimentation de ma famille.

Pour moi, tout ça se tient ensemble et fait partie d'un tout.

Emplacement du jardin

Château-Richer