Menu global

Perséides

Français
Observation des Perséides au Jardin Botanique

Observation des Perséides au Jardin botanique

Une soirée inédite d’observation des Perséides au Jardin botanique vous intéresse? Entre le 10 et le 14 août 2021, selon les conditions météorologiques, le Planétarium Rio Tinto Alcan vous invite à assister à la pluie d’étoiles filantes des Perséides depuis le Jardin botanique.

Les places étant très limitées, inscrivez-vous dès maintenant à la liste des personnes intéressé.e.s. 

Les 100 personnes s’étant inscrites en premier seront contactées en priorité. Chaque heure, 100 nouvelles personnes de la liste pourront réserver leur place jusqu’à ce que tous les billets soient écoulés.

Elles nous reviennent fidèlement, année après année. Pour bien des gens, elles sont synonymes de vacances et de belles nuits d’été. Mais de qui… ou de quoi s’agit-il? De la pluie d’étoiles filantes des Perséides, bien sûr!

À chaque année, vers la mi-août, la Terre repasse tout près de l’orbite de la comète périodique 109P/Swift-Tuttle, dont le sillage est jonché de milliards de particules de poussière qui nous donnent la fameuse pluie de météores des Perséides. D’une année à l’autre cependant, la qualité du spectacle varie considérablement, non seulement en fonction de la distance à laquelle passe la Terre des parties les plus denses de l’essaim de particules, mais aussi selon la présence ou l’absence de la Lune dans le ciel.

Les Perséides en 2021

Des conditions presque idéales en perspective pour l’observation des Perséides cette année ! En 2021, le maximum des Perséides est prévu entre 15 et 18 heures (heure de l’Est) le 12 août — en fin d’après-midi pour nous. L’incertitude dans le moment où la Terre s’approche au plus près du cœur de l’essaim fait toutefois en sorte que cette plage pourrait s’étendre entre 10 et 23 heures. Pour les amoureux d’étoiles filantes de l’est du Canada, cela signifie que les meilleures nuits pour l’observation des Perséides seront celles du 11 au 12 et du 12 au 13 août, situées de manière presque égale de part et d’autre du maximum.

Une fois qu’on a établi la date et l’heure du maximum de la pluie, la Lune est le facteur le plus important à prendre en considération. En effet, la présence d’une Lune trop brillante entraîne une forme de pollution lumineuse qui empêche de voir les météores les plus faibles et diminue le nombre qu’il est possible d’observer. Cette année, la situation est favorable : au moment du maximum des Perséides, la Lune se présente comme un mince croissant (nouvelle lune le 8 août, premier quartier le 15) et elle se couche avant 22h30. La Lune laissera donc le champ entièrement libre aux météores durant la seconde moitié de la nuit, alors que le radiant des Perséides, situé dans la partie nord de la constellation de Persée, gagne de la hauteur dans le ciel. Cette géométrie plus favorable augmente la quantité de météores visibles, jusqu’à ce que l’aube mette fin au spectacle. Au cours de ces deux nuits les plus proches du maximum, on peut s’attendre à compter jusqu’à une cinquantaine de météores à l’heure sous un ciel bien transparent et peu affecté par la pollution lumineuse.

L’absence de la Lune signifie d’ailleurs qu’il vaudra la peine de fuir la pollution lumineuse des villes et de chercher le ciel le plus sombre possible pour profiter à plein du spectacle. Et si la météo ne collabore pas pour les nuits du maximum, ne désespérez pas : les conditions restent assez intéressantes pendant deux ou trois jours avant et après le 12 août.

Rappelons que les Perséides sont actives (à faible intensité) de la fin juillet à la troisième semaine d’août. Même si le nombre d’étoiles filantes potentiellement observables chute de moitié pour chaque période de 24 heures qui nous sépare du pic d’activité, vous aurez certainement l’occasion d’en apercevoir quelques-unes pendant les nuits sans Lune du début août. N’oubliez pas votre liste de vœux !

En 2022, les Perséides coïncideront malheureusement avec la pleine lune, qui gâchera assurément le spectacle. Raison de plus pour en profiter cette année !

Pour plus d'information sur l'observation de planètes, constellations, et phénomènes astronomiques
Abonnez-vous à l'infolettre À ciel ouvert

Add this

Partager cette page