Menu global

Planètes visibles à l'oeil nu

  • Crédit photo : Sophie Desrosiers
    Le ciel à l'oeil nu

    Du 10 au 24 août 2020

    Mercure est maintenant trop près du Soleil et n’est pas visible. La petite planète passe derrière le Soleil (conjonction supérieure) le 17 août et émergera au cours des semaines suivantes dans le ciel du soir où elle effectuera une très mauvaise apparition.

    Vénus est la brillante Étoile du matin qui brille de mille feux au-dessus de l’horizon est après 2h30 du matin et jusqu’au lever du jour, atteignant plus de 30 degrés de hauteur à l’aube. Le matin du 15 août, la mince Lune décroissante reposera 3 ½ degrés en haut et à gauche de Vénus.

    Mars, maintenant très brillante, émerge au-dessus de l’horizon est après 23 heures. Aux premières lueurs de l’aube, la planète rouge culmine à près de 50 degrés au-dessus de l’horizon sud. Dans la nuit du 5 au 6 septembre, la Lune gibbeuse décroissante s’approche à seulement un demi degré sous Mars.

    Jupiter s’allume au crépuscule au-dessus de l’horizon sud-est. La brillante planète géante culmine au sud à environ 22 degrés de hauteur vers 22h30, et disparaît sous l’horizon sud-ouest après 2h30 du matin. Remarquez également la présence de Saturne, quelques degrés à sa gauche. Dans la nuit du 28 au 29 août, la Lune gibbeuse croissante s’approche à seulement 2 degrés sous Jupiter et dessine un long triangle avec Saturne, plus loin à gauche.

    Saturne s’allume au crépuscule au-dessus de l’horizon sud-est, quelques degrés seulement à gauche de la très brillante Jupiter. La planète aux anneaux culmine à environ 23 degrés de hauteur au sud vers 23 heures, puis se couche au sud-ouest après 3 heures du matin. Dans la nuit du 28 au 29 août, la Lune gibbeuse croissante s’approche à seulement 2 degrés sous Jupiter et dessine un long triangle avec Saturne, plus loin à gauche.

Add this

Partager cette page