Menu global

Planètes visibles à l'oeil nu

  • Crédit photo : Sophie Desrosiers
    Le ciel à l'oeil nu

    Du 24 février au 9 mars 2020

    Mercure est présentement trop près du Soleil et n’est pas visible. La petite planète passe en conjonction inférieure, entre le Soleil et la Terre, le 25 février. Elle émerge ensuite graduellement dans le ciel du matin où elle effectue une mauvaise apparition du 7 au 31 mars.

    Vénus est la brillante Étoile du soir qui brille de mille feux au sud-ouest, dès le coucher du Soleil et jusqu’à ce qu’elle disparaisse à son tour à l’horizon ouest après 21 h 30. Le soir du 27 février, le mince croissant lunaire repose 6 degrés à gauche de Vénus.

    Mars émerge au-dessus de l’horizon sud-est vers 4 heures du matin. Au début de l’aube, on retrouve la planète rouge une quinzaine de degrés au-dessus de l’horizon sud-sud-est. Mars se déplace rapidement par rapport aux étoiles d’arrière-plan : remarquez comment l’écart qui la sépare de Jupiter (plus bas à sa gauche) diminue de jour en jour. Le 18 mars à l’aube, le mince croissant de Lune repose moins de deux degrés sous Mars et Jupiter.

    Jupiter est visible bas à l’horizon sud-est après 4 h 30 du matin. À l’aube, la planète géante brille à une dizaine de degrés de hauteur. Remarquez également la présence de la planète rouge, un peu plus haut sur sa droite, qui se rapproche de plus en plus de Jupiter. Le 18 mars à l’aube, le mince croissant de Lune repose moins de deux degrés sous Mars et Jupiter.

    Saturne est visible à l’aube très bas à l’horizon sud-est, une heure avant le lever du Soleil. Cherchez la planète aux anneaux quelques degrés en bas et à gauche de Jupiter. Saturne s’écarte un peu plus de l’éclat du Soleil à chaque jour et devient plus facile à repérer dans un ciel plus noir. Le 19 mars à l’aube, le mince croissant de Lune repose 6 degrés plus bas et à gauche de Saturne.

Add this

Partager cette page