Menu global

Radio Plantes - Épisode 2 : Du soleil dans l’assiette

Français

À vos fourneaux pour l’émission culinaire Du soleil dans l’assiette sur les ondes de Radio Plantes. Partez à la rencontre des plantes carnivores et apprenez la recette préférée des plantes : la sève sucrée, réalisée grâce à la photosynthèse. Finalement, écoutez le reportage en direct du festival Mangez-nous! aux Îles-de-la-Madeleine, où l’alimentation végétale est à l’honneur. À vos marques, prêts, mangez!

Transcription

Luis Bienvenue à « Du soleil dans l’assiette », l’émission culinaire de Radio- Plante, la radio des plantes! Je suis Luis Maïs, votre présentateur en chef!

Aujourd’hui, on part à la découverte des plantes carnivores, on vous propose notre recette préférée, et on découvre un festival de gastronomie qui met les plantes à l’honneur.

À vos marques, prêts, mangez!

*** musique ***

La plupart des plantes ont des goûts assez simples: de l’eau, de l’air, du soleil… mais certaines se régalent d’insectes! Pour en parler, voici Zoé Dionée, notre chroniqueuse carnivore… Bonjour Zoé!

Zoé Dionée Bonjour Luis! Beaucoup de plantes me demandent pourquoi je mange des insectes... Et j’ai décidé de tout vous expliquer.

Luis C’est parti!

Zoé Dionée D’abord, il faut comprendre que les plantes carnivores, comme la majorité des végétaux, se nourrissent d’eau, de soleil et de dioxyde de carbone, un gaz présent dans l’air.

L’affaire, c’est que les plantes carnivores habitent souvent dans des régions où les sols sont pauvres en nutriments… alors elles ont développé des techniques ingénieuses pour en trouver!

Luis Pour vous à la maison: les nutriments sont des substances microscopiques présentes dans la terre et qui nous sont essentielles.

Zoé Dionée Voilà. Comme nos sols manquent de nutriments … et bien on en trouve ailleurs… Et il y en a dans les insectes! Ils complètent notre alimentation, comme une collation!

Luis C’est très malin! je comprends mieux maintenant. Et….. comment font les plantes carnivores pour attirer les insectes?

Zoé Dionée Il existe plein de moyens différents. Certaines ont développé un piège très glissant en forme de cornet. Les insectes n’arrivent pas à s’agripper, et ils tombent tout au fond dans une sorte de soupe mortelle…. Il y a aussi des plantes carnivores très très collantes…pratique pour capturer des insectes et les déguster...

Luis , gêné) … mmh…. c’est... euh… effrayant? Euh... je veux dire fascinant, ahah! Toi, Zoé Dionée, tu es une dionée, donc, et, euhhh, tu as des sortes de …euhh... de mâchoires au bout des feuilles?

Zoé Dionée Ah non pas de mâchoire, ahah! Je suis un végétal, pas un animal. J’ai juste des pièges qui ressemblent à des mâchoires, mais ce sont des feuilles un peu différentes, tu vois?

[elle agite son piège, Luis fait un bruit d’approbation]

Il y a des petits poils dedans qui détectent les insectes. Quand un insecte s’y pose assez longtemps, CLAC le piège se referme, en moins d’une seconde!!!

Luis (dubitatif) Vraiment? En moins d’une seconde? On peut voir? Il y a une petite mouche à fruit en studio justement….

(bzzzzzz *silence bref* CLAC)

Luis (admiratif et sous le choc) HÉ BEN! je peux vous dire que..... c’est... quelque chose...!

Zoé Dionée, fière) Oui hein! C’est impressionnant!

Luis (peine à s’en remettre) Et donc là…. tu... euh…. tu digères?

Zoé Dionée Oui! Mon piège est une sorte d’estomac. La digestion prend une semaine environ et pendant ce temps le piège reste bien fermé. Ensuite il pourra se rouvrir. Par contre, après trois utilisations, il arrête de fonctionner et se dessèche.

Luis C’était vraiment fascinant Zoé, merci pour cette superbe chronique qui démystifie la vie des plantes carnivores! On sait maintenant qu’elles capturent des insectes pour trouver les nutriments qui manquent dans leur milieu. Un gros merci!

***musique***

Luis Zoé Dionée reste avec nous pour la suite … C’est le temps de mettre un tablier! On présente une recette qui plaira à la plupart de nos auditeurs! C’est nourrissant et sucré, ça réduit la pollution, et ça permet à un grand nombre d’êtres vivants de respirer… Est-ce que vous avez deviné? Je parle bien sûr de la savoureuse recette de la sève sucrée, réalisée grâce à la photosynthèse!

Zoé Dionée Ah oui! J’adore ! La photosynthèse, c’est une technique culinaire qui nous tient en vie depuis la nuit des temps ! Pour commencer, Luis, un rappel des ingrédients?

Luis Oui! C’est très simple. On aura besoin de la lumière du soleil...

Zoé Dionée J’ouvre les rideaux. (sons de rideaux tirés)

Luis ...d’eau…. (son d’un robinet et d’eau qui coule)

Luis ...et de dioxyde de carbone (psssshit). Là, à la maison, vous vous dites peut-être “du dioxyde de carbone? Ben voyons Luis! C’est quoi ça?”...

Zoé Dionée Moi je sais! Le dioxyde de carbone est un gaz présent dans l’air. Nous, les plantes, on l’absorbe… et on rejette de l’oxygène.

Luis C’est ça! Merci Zoé! Donc, sur votre liste d’épicerie, notez bien, on a besoin de soleil, d’eau et de dioxyde de carbone. Pour pimenter le tout, vous ajoutez dans votre eau tout un tas de nutriments, des petits éléments essentiels présents dans la terre.

Zoé Dionée Et au niveau des quantités, et bien…. euuuuh…... disons que ça dépend de vous, de vos goûts, et de votre environnement!

Luis Bon. Tout le monde a ses ingrédients? Zoé?

Zoé Dionée Oui, je suis prête! On peut passer à la préparation...

***

Zoé Dionée La première étape se passe du côté de vos racines poilues…

Luis Aaah je vous entends rire à la maison… Bien sûr qu’on a des poils aux racines!

Zoé Dionée Oui et c’est grâce à elles que vous pouvez extraire l’eau et les nutriments du sol. Deuxième étape: il faut aaaaaspiiiiirer cette sève brute comme avec une paille, **

sluuuurrrrrpp *** pour qu’elle monte dans vos tiges jusqu’aux feuilles.

Luis Là on arrive au cœur de la recette… C’est là que se passe le coup de maître! Le tour de magie!!! Dans les feuilles, on va charger l’eau en sucre, un sucre spécial que les plantes adorent.

Zoé Dionée Oui, cette 3e étape, c’est mon moment préféré ! Vous allez orienter vos feuilles vers le soleil, comme des panneaux solaires. Laissez entrer le gaz carbonique, mélangez le tout avec l’eau et hop! Grâce à l’énergie du soleil, vos feuilles vont transformer le mélange en délicieuse sève sucrée! Une belle sève élaborée... TADAAAM !!!!! C’est ça la photosynthèse!

Luis Miam! C’est dans cette sève riche en sucre que vous puiserez toute l’énergie nécessaire pour pousser, fleurir et produire vos fruits! C’est grâce à elle qu’on grandit et grandit encore, wouhouuuu !!!

Zoé Dionée Et surtout, c’est DÉ-LI-CIEUX! Bon….

Luis Oh, garde ton tablier Zoé! Il manque le point final de notre recette… Pour ne pas se sentir ballonné, les tiges lourdes après ce bon repas, il faut faire un bon p’tit rot pour relâcher de l’oxygène dans l’atmosphère!

Zoé Dionée ahaha! J’ai failli oublier! Et oui, après avoir mangé, POUF, les plantes libèrent de l’oxygène, qui permet aux animaux et aux humains de respirer!

Luis C’est vrai, nous les plantes, on consomme le dioxyde de carbone tandis que les humains consomment notre oxygène…. C’est un cycle de la vie où on existe en harmonie…

Zoé Oh oui, nous les plantes, on est essentielles à la vie ! N’oubliez jamais ça les amis!

Luis Et en plus on est autonomes! On fabrique nous-mêmes notre nourriture. Nous sommes les seuls êtres vivants à y parvenir!

Zoé Dionée À part mes p’tites collations carnivores, c’est vrai qu’on est indépendantes! Heille que je suis fière d’être une plante!

Luis Ah la la c’qu’on est philosophes à Radio-Plante…. Bon, je crois qu’on a fait le tour de notre recette préférée. (Zoé approuve) Grâce au soleil, nous avons transformé l’eau, les nutriments et le dioxyde de carbone en sucre et en oxygène. Bon appétit!

*** Musique ***

Luis On passe maintenant à notre chronique “Découverte”. Notre journaliste sur le terrain, Mai Linh Aubépine est à un festival bien spécial dédié à la gastronomie végétale. Mai Linh, où êtes-vous cette semaine?

Mai Linh Bonjour Luis! Bonjour tout le monde! Je suis aux Îles de la Madeleine aujourd’hui, pour le festival “Mangez-nous!” ...qui fait la promotion de l’alimentation végétale!

Luis Fantastique! Alors, expliquez-nous ce qu’il en est!

Mai Linh Bien sûr Luis. Le festival “Mangez-nous!” célèbre le répertoire gastronomique que les plantes offrent aux autres êtres vivants. Des exposants des quatre coins du monde présentent leurs spécialités: des fruits, des légumes, des graines, de la sève et même du bois et de l’écorce! La foule est impressionnante! Oiseaux, insectes, poissons, mammifères… Des millions d’espèces animales sont venues assister à l’événement, humains inclus!

Luis J’adore! D’ailleurs, j’ai quelques cousins éloignés qui participent à ce festival….

Mai C’est exact Luis. Le maïs est effectivement représenté au pavillon “Dans l’champ” destiné aux humains…. même si les ratons-laveurs en raffolent aussi.

Luis Ah, ce doit être un très gros pavillon! Les humains mangent tellement de produits végétaux!

Mai En fait non, pas vraiment!

Luis Ah bon?

Mai Linh Les humains mangent une grande quantité de plantes, mais ils n’en consomment pas une grande variété. Les trois quarts de leur alimentation viennent de 12 espèces végétales

seulement…. Douze! Les principales sont les pommes de terre, le blé, le riz et….. le maïs!

Luis C’est tout?! C’est quand même étonnant quand on pense que les humains ont identifié près de 400 000 espèces de plantes sur Terre... Peut-être qu’ils sont difficiles?

Mai Linh Peut-être... Mais le bon côté c’est que ça laisse d’autres choses à manger pour les animaux et les insectes: des graines, des feuilles, des bourgeons, de l’écorce…. Et puis, plein d’animaux se nourrissent aussi de ce que les humains font pousser!

Luis Me voilà rassuré! Et…. pour le reste du festival?

Mai Linh Les autres pavillons sont beaucoup moins ordonnés. C’est une véritable jungle! D’ailleurs, celui des Tropiques est très populaire. J’ai discuté avec un manguier venu d’Inde qui offrait à goûter ses mangues. Elles ont fait fureur chez les oiseaux et les humains!

Luis Fascinant! Et on m’a dit qu’il y a eu un petit drame plus tôt aujourd’hui.

Mai Linh Oui, Luis, au pavillon “Les délices de la forêt”. Des termites, ces insectes venus du Sud qui dévorent le bois… et bien ils se sont plaint qu’une famille de castor mâchouillait toutes les bûches… sans égard pour les insectes qui étaient dans les troncs! Les castors ont dit que c’est la première fois qu’ils voyaient des termites, ils étaient vraiment désolés...

Luis Oh mon doux! J’espère que tout le monde s’en est sorti… Mai Linh, j’ai entendu dire que cette année il y avait une section mixte pour les brouteurs?

Mai Linh Tout à fait! C’est un immense terrain de soccer offrant un mélange d’herbes et d’arbustes des prairies, de la savane et de la steppe. C’est une zone très populaire pour tout un tas d’animaux, de la petite sauterelle aux yacks de l’Himalaya.

Luis Ce festival a l’air vraiment formidable! Tant d’espèces se nourrissent des plantes! Un dernier mot Mai Linh?

Mai Linh Oui! Je recommande aux visiteurs d’aller à la Microbrasserie “La poire fermentée”. Au soleil, le sucre des fruits tombés au sol fermente et fabrique de l’alcool. J’ai bien rigolé avec un écureuil qui avait de la misère à marcher droit et ne se rappelait plus où il avait déposé ses noix.

Luis Ahaha! Attention à l’abus d’alcool! Merci Mai Linh! On vous retrouve la semaine prochaine pour de nouvelles aventures gastronomiques.

Mai Merci Luis! À la prochaine!

***

Luis Et c’est déjà la fin de « Du soleil dans l’assiette », l’émission gourmande de Radio-Plante, la Radio des plantes. Bon appétit chez vous à la maison, et on se retrouve la semaine prochaine!

Add this

Partager cette page