Menu global

Carnet horticole et botanique

Lexique – Arbres et arbustes

Français
Bouleau à papier (Betula papyrifera)
Crédit photo : Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)
Betula papyrifera.

Analyse du sol

Lorsqu'il est question d'amendement et de fertilisation, l'analyse de sol est un outil précieux. En effet, l'analyse du sol en laboratoire nous permet de connaître le type de sol (sablonneux, argileux, limoneux), son pH, sa teneur en certains éléments nutritifs et son pourcentage de matière organique. En fonction des résultats obtenus, des correctifs peuvent ensuite être apportés. Les jardineries offrent, pour la plupart, ce service. Des recommandations doivent accompagner les résultats de l'analyse.

Arête et collet d'une branche

En observant de près le point d’attache d’une branche sur le tronc, on remarque sur le dessus une zone allongée faite de plissements. Il s’agit de l’arête ou ride de l’écorce. Sous la branche et sur ses côtés, on observe un renflement, plus ou moins développé selon les espèces, qui constitue le collet de la branche. Le collet est formé de tissus actifs qui aident à la cicatrisation des blessures de coupe.

Bourrelet cicatriciel

Les arbres et arbustes referment leurs blessures en produisant un bourrelet, aussi appelé cal ou callus, qui se développe du bord de la plaie vers le centre de celle-ci. Ce bourrelet cicatriciel résulte de l’activité du cambium resté vivant tout autour de la blessure. Lorsqu’une partie du cambium est détruite, la plaie ne se referme pas complètement. Le cambium est une fine couche de cellules en division située sous l’écorce. C’est le cambium qui assure la croissance en diamètre du tronc et des branches.

Chicot

Partie restante d'une branche ou d'un rameau qui a été coupé trop loin du tronc.

Gourmand

Un gourmand est une pousse vigoureuse à tendance verticale qui prend naissance sur le tronc ou sur les branches. Les gourmands concurrencent les branches voisines. De plus, ils sont faiblement ancrés et cassent facilement sous l’effet des grands vents ou du verglas. Les tailles trop sévères provoquent l’apparition de nombreux gourmands.

Pralinage

Le pralinage consiste à tremper les racines des végétaux à racines nues dans un mélange d'eau et de terre immédiatement avant la plantation. Cette pratique évite le dessèchement des racines et met tout de suite celles-ci en étroit contact avec le sol, permettant ainsi une reprise plus facile.

Rejet

Pousse vigoureuse à tendance verticale qui prend naissance à la base de l'arbre ou sur le porte-greffe, souvent suite à une taille.

Spiralisation des racines

Dans le cas des végétaux cultivés longtemps en contenants (de plastique surtout), on observe souvent un phénomène appelé spiralisation des racines, où les racines ne pouvant s'étendre de façon latérale vont tourner sans fin à l'intérieur du pot.

Un végétal planté avec des racines ainsi spiralées risque, à la longue, de dépérir. Les racines entourant le collet de la plante peuvent finir par étrangler le tronc après plusieurs années de croissance. Pour cette raison, il est recommandé, avant la plantation, de pratiquer des incisions verticales de 2 à 5 cm de profondeur à 4 ou 5 endroits sur le pourtour de la motte. Les nouvelles racines qui seront produites chercheront à s'étendre naturellement de façon latérale au lieu de continuer à s'enrouler sur elles-mêmes.

Add this