Menu global

Les phytotechnologies au Jardin botanique de Montréal

Français
Les phytotechnologies au Jardin botanique de Montréal - Les marais épurateurs
Crédit photo : Espace pour la vie (Mathieu Rivard)
Le Parcours des phytotechnologies - Les marais épurateurs

Rôles et objectifs des phytotechnologies

En plus d’être une source d’alimentation et d’émerveillement, les plantes peuvent être utilisées pour solutionner des problèmes environnementaux comme épurer l’air, l’eau et le sol, contrôler l’érosion et le ruissellement ou permettre de restaurer des sites dégradés. C’est ce qu’on appelle les phytotechnologies.

Fort.es de leur expertise, les scientifiques du Jardin botanique et de l’Institut de recherche en biologie végétale (IRBV) ont collaboré à la mise en place d’une série de stations de phytotechnologies. Leurs buts? Régler concrètement des problématiques auxquelles le Jardin botanique est confronté tout en y intégrant des éléments éducatifs destinés à expliquer le fonctionnement et le rôle des plantes dans les installations en question.

Les phytotechnologies sont de plus en plus utilisées et représentent des solutions alternatives aux approches d’ingénierie conventionnelles. On les apprécie pour leur faible coût d’investissement, leur taux de réussite élevé et les multiples services écosystémiques qu’elles offrent.

Six stations harmonieusement intégrées

L’ouverture de chacune des six stations de démonstration phytotechnologique se fera de façon séquentielle entre 2019 et 2026. À terme, ces solutions vertes contribueront à préserver la biodiversité, à améliorer la qualité de l’air, de l’eau et du sol et à assurer la conservation des milieux existants.
Il vous sera possible de découvrir le pouvoir invisible des végétaux en plus de constater comment les plantes contribuent efficacement et joliment à générer de nombreux bénéfices environnementaux.

Vous pourrez vous en inspirer pour faire des liens avec votre quotidien et imaginer des applications à la maison, au travail et dans votre communauté.

  1. Les marais épurateurs – Jardin aquatique (2019)
    Les racines des plantes aquatiques, les bactéries et les micro-organismes présents dans les deux marais filtrants du Jardin aquatique servent à purifier l’eau qui alimente, en circuit fermé, les bassins de collections de plantes.
  2. La maîtrise des plantes envahissantes – Maison de l’arbre Frédéric-Back (2021)
    La réhabilitation de l’étang de la Maison de l’arbre Frédéric-Back a permis de traiter la problématique des plantes indésirables, en illustrant les diverses techniques de réhabilitation pour les maîtriser. Des aménagements significatifs ont été réalisés afin d’offrir des points de vue inspirants sur le milieu humide.
  3. La décontamination – Zones de recherche (2022)
    La zone de recherche sur la décontamination par phytoremédiation constitue une précieuse source d’information et d’applications concrètes pour gérer les sols contaminés provenant de l’excavation du bâtiment de la quarantaine du Biodôme, construite en 2017 dans le secteur des serres Louis-Dupire.
  4. Le toit végétal – Jardins-jeunes (à venir)
    Le nouveau pavillon sanitaire qui sera construit à proximité des Jardins-jeunes sera recouvert d’une toiture végétale. La station deviendra l’endroit tout indiqué pour l’apprentissage des phytotechnologies dès un jeune âge, car le toit sera accessible à tous et à toutes.
  5. La stabilisation des rives – Les grands étangs (à venir)
    Les phytotechnologies seront utilisées pour stabiliser les berges et limiter la propagation des plantes envahissantes dans le secteur des étangs. Les composantes respecteront un concept architectural qui facilitera l’accès à l’eau tout en démontrant l’efficience des techniques de stabilisation végétale.
  6. Les îlots de fraîcheur – Stationnement principal (à venir)
    Porte d’entrée du Jardin, le stationnement est actuellement une immense surface asphaltée. La création de zones de filtration et de rétention d’eau permettra une meilleure gestion des eaux pluviales. Ce nouvel aménagement réduira l’effet d’îlot de chaleur et les eaux de ruissellement seront détournées vers des jardins de pluie.

Add this

Partager cette page