Blogue

Mettre la table pour le monarque

Monarque, © Insectarium (André Sarrazin)
Mettre la table pour le monarque

Il ne s’agit pas de sortir l’argenterie et la porcelaine, mais bien de jardiner pour attirer chez vous le roi des papillons, le plus connu de tous les lépidoptères du monde : le monarque! Avec ses magnifiques ailes orangées striées de noir et son élégant vol plané, il est facile de reconnaître le monarque. En fait, il s’agit du premier papillon, sinon du seul, que peuvent nommer les Québécois lorsqu’on les interroge. C’est que le monarque compte parmi les plus grands papillons de jour du Québec et qu’il patrouille en grand nombre nos champs et bords de routes. Par ailleurs, depuis plusieurs années, pour bien des raisons, les populations de cet impressionnant migrateur sont en déclin. Et si on lui donnait un petit coup de main pour lui faciliter la vie? Allez, c’est à la portée de tous et vous serez les premiers à en bénéficier!

Offrez aux monarques le gîte et le couvert!

À vos pelles et truelles, le travail commence. Voici quelques conseils pour transformer votre balcon ou votre terrain en havre pour monarques.

  • Choisissez un coin à l’abri du vent ou créez un pare-vent avec des végétaux ou d’autres matériaux.
  • Assurez-vous que ce petit paradis à monarques profite de beaucoup d’ensoleillement.
  • Plantez différentes fleurs reconnues pour produire du nectar. Les plantes indigènes sont parfaites (eupatoire, verge d’or, asters, échinacée pourpre…). Ajoutez-y quelques annuelles (pentas, lantana, monarde, héliotrope) pour vous assurer une floraison durant toute la saison.
  • Fournissez aux monarques une ou plusieurs asclépiades. Le Québec abrite quelques espèces indigènes. Les plus communes sont A. syriaca et A. incarnata. Vous pouvez aussi vous procurer l’asclépiade de Curaçao (A. curassavica), une plante tropicale que l’on peut rentrer dans la maison à la fin de la saison.

Les monarques arrivent habituellement au Québec en juin. Ils sont alors à la recherche de nectar, qui leur procure l’énergie nécessaire à la reproduction, et d’asclépiades, pour pondre leurs œufs. Quel bonheur ce sera pour vous de constater qu’ils ont choisi votre aménagement pour faire une petite halte! Et si vous êtes nombreux à jardiner pour le monarque, peut-être en verrons-nous de plus en plus au fil des années. Même chose pour les autres pollinisateurs qui profiteront eux aussi de vos bons soins. Il suffit quelques fois quelques gestes bien simples pour favoriser la nature.

Pour en savoir plus sur les monarques, venez assister à l’Odyssée des monarques

 

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
3 Commentaire(s)
Portrait de claudette
claudette

Quel beau site mme Sonya...que je viens de découvrir.....j'habite Lachute et la présence de monarques se fait très rare et surtout que ma ville coupe les à la mie juin en bordure de ma petite route.
Bon travail et je parlerai de vous à mes petits enfants.

Portrait de Denyse Pommet
Denyse Pommet

Bonjour,

je suis "une éleveuse" et ai eu une super belle surprise ce matin, une femelle est née!
Je veux l'étiqueter et profiter de la journée chaude que nous avons pour la libérer
MAIS
je n'arrive pas à trouver la page où je dois entrer les données.

Pourriez-vous m'aider s.v.p.

Merci,

Denyse

P.S. J'ai téléphoné mais ai dû laisser un message sur une boîte vocale.

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous