Menu global

Carnet horticole et botanique

Persil

Français
  • Potager et fines herbes
Petroselinum crispum (gr. Neapolitanum) 'Laura'
Crédit photo : Jardin botanique de Montréal (Josée Bouthot)
Petroselinum crispum (gr. Neapolitanum) 'Laura'
  • Petroselinum crispum (gr. Neapolitanum) 'Laura'
  • Petroselinum crispum (gr. Crispum) 'Forest Green'

Onglets

Botanique

Origine et description

Le persil est bisannuel. La première année, il forme une rosette de feuilles vert foncé atteignant environ 30 cm de hauteur. L'année suivante, lorsqu'il survit à l'hiver, il émet une grande hampe florale, produit des graines et meurt.

Le persil frisé, Petroselinum crispum (gr. Crispum), produit des feuilles finement découpées et gaufrées. Chez le persil plat, Petroselinum crispum (gr. Neapolitanum), aussi appelé persil italien, les feuilles ressemblent à celles du céleri.

Le persil plat a un goût plus prononcé que le persil frisé. Il se fane un peu moins rapidement après la récolte. Cependant, il est moins décoratif, moins rustique et fleurit plus facilement que le persil frisé.

Nom commun

Persil

Nom latin

Petroselinum crispum

Nom commun anglais

Nom commun français

Famille botanique

  • Apiaceae
Horticulture

Conditions de croissance

Le persil s’adapte à différents types de sols. Ceux-ci doivent cependant être riches en matière organique, frais, bien drainés et meubles en profondeur. Un apport annuel de 4 à 5 kg/m2 de compost mûr assure de bons rendements. Cette espèce préfère les sols légèrement acides (pH 5,5 à 6,8). Laissez 30 cm entre les plantes et 60 cm entre les rangs.

Le persil  tolère les endroits partiellement ombragés, mais il donne de meilleurs rendements au soleil. C’est une plante de climat frais dont les températures optimales de culture se situent entre 16 et 20 oC. Il supporte le froid, voire une légère gelée à l’automne. Il ne doit pas manquer d’eau pendant les périodes de sécheresse.

Multiplication

Il est préférable d’acheter ou de produire de nouveaux plants à tous les ans, car le persil dépérit rapidement une fois qu’il a fleuri. Cette plante se reproduit exclusivement par semis.

Semis : la germination est assez lente. Pour accélérer le processus, faites tremper les graines dans de l’eau à température de la pièce pendant une nuit avant de les semer. Le semis se fait à l’intérieur six semaines avant la dernière gelée. La graine germe en 12 à 21 jours à 20-25 oC et conserve son pouvoir de germination pendant 3 ans.

Utilisation

Usages culinaires : Le persil frais se mange en salade. C’est l’ingrédient de base du taboulé, une salade originaire du Moyen-Orient. Cette herbe se marie également aux soupes, aux œufs, aux volailles, aux viandes et à la plupart des légumes. Le persil entre dans la composition du bouquet garni (persil, laurier et thym) et de la persillade (persil et échalotes finement hachées).

Récolte : Dans de bonnes conditions de croissance, il est possible de récolter 3 ou 4 feuilles à toutes les semaines. Il vaut mieux prélever les feuilles les plus vieilles situées en périphérie, car elles deviennent coriaces lorsqu’elles ne sont pas cueillies à temps. On peut également récolter toutes les feuilles pour les faire sécher. Dans ce cas, on taille la plante à 5 cm du sol. De nouvelles feuilles prêtes à récolter apparaîtront 4 à 6 semaines plus tard. Il est possible de faire une dernière récolte avant que la plante fleurisse au printemps de la deuxième année. Dans ce cas, il faut protéger la racine avec un paillis, car cette espèce est plus ou moins rustique sous notre climat.

Conservation : Le persil pâlit et perd de sa saveur lors du séchage, c’est la raison pour laquelle on le préfère frais ou congelé.

  • Frais : le persil se conserve assez longtemps dans le bac à légumes du réfrigérateur lorsqu’il est emballé dans un sachet en plastique.
  • Congelé : congelez de gros morceaux de feuilles sur une tôle à biscuits et placez-les ensuite dans un contenant allant au congélateur. 
  • Séché : le limbe sèche plus rapidement que le pétiole. Il est donc préférable de prélever des sections de limbe (environ 2,5 cm) en les séparant des pétioles. Faites sécher les morceaux de feuilles à plat dans un endroit chaud, bien aéré et sombre. Entreposez les feuilles sèches dans un contenant opaque et hermétique, sans les émietter.

Voir aussi

Ravageurs et maladies

Chenille du papillon porte-queue (Papilio spp.)

Mouche de la carotte

Pourriture des racines et fonte des semis (Rhizoctonia sp., Pythium sp.)

Taches foliaires (Alternaria sp., Septoria petroselini)

Désordres physiologiques

Add this

Partager cette page