Blogue

La communauté de l'asclépiade

Petite punaise de l’asclépiade (Lygaeus kalmii)
Credit: Insectarium de Montréal (Diane Özdamar)
Petite punaise de l’asclépiade (Lygaeus kalmii)
  • Petite punaise de l’asclépiade (Lygaeus kalmii)
  • Chrysomèle de l’asclépiade (Labidomera clivicollis)
  • Arctiide de l’asclépiade (Euchaetes egle)
La communauté de l'asclépiade

L’asclépiade commune, cette plante singulière qu’on retrouve en lisière de forêt ou encore en bordure de champs agricoles, est la plante hôte du majestueux papillon monarque. À la mi-juillet, ses magnifiques fleurs roses dégagent un agréable parfum. Si l’on s'accroupit pour mieux les observer, on remarque rapidement la diversité d’insectes qui s’y cachent… et ce, malgré la toxicité de la plante.

Une communauté diversifiée et flamboyante

En raison de sa toxicité, l’asclépiade héberge une communauté d’insectes bien spéciale. Ceux qui choisissent de s’y installer ont réussi à déjouer les mécanismes de défense de la plante. On peut penser aux chenilles du papillon monarque qui dévorent à une vitesse impressionnante les feuilles d’asclépiades et qui emmagasinent les toxines dans leurs tissus.

En plus du monarque, l’asclépiade abrite quelques autres habitants : l’arctiide de l’asclépiade, la petite punaise de l’asclépiade, le longicorne de l’asclépiade… ainsi que d’autres espèces! Certains ont le corps velu, tandis que d’autres sont dodus. Un trait commun rallie ces insectes qui font de l’asclépiade leur plante hôte : ils portent tous des couleurs flamboyantes annonciatrices de leur toxicité.

En quête de nectar

Bien que les tissus de l’asclépiade soient la source de nourriture pour certains insectes, d’autres, qui appartiennent à l’ordre des hyménoptères, préfèrent s'abreuver du nectar sucré de la plante. Les abeilles et les bourdons en sont des visiteurs fréquents. Ils sont d’ailleurs responsables d’une bonne partie de la pollinisation de cette plante1.

Des visiteurs discrets, mais efficaces!

Saviez-vous que l’asclépiade reçoit également la visite de plusieurs insectes nocturnes? Une fois la nuit tombée, c’est une autre communauté d'insectes qui se rassemble autour de la plante, dont les papillons de nuit (principalement arctiines, géométrides et noctuides)1,2. Bien que moins flamboyants, les visiteurs nocturnes de l’asclépiade sont tout aussi importants.

Selon certains scientifiques1,3, les insectes nocturnes procurent une pollinisation de meilleure qualité. En effet, chaque petit « sac » de pollen (appelé pollinie) de l’asclépiade qui est retiré par un visiteur nocturne aurait quatre fois plus de chance de développer un follicule que par un insecte diurne. Cependant, cette différence dans la qualité de pollinisation est largement compensée par les visites plus nombreuses de pollinisateurs diurnes sur les fleurs d’asclépiades1,2. Chose certaine pour les insectes nocturnes, ces derniers se verront récompenser pour leur visite, car l’asclépiade commune produit un nectar plus sucré et plus abondant pendant la nuit que durant le jour1, de quoi satisfaire l'appétit des plus gourmands!

Invitez l’asclépiade dans votre jardin

Ce printemps, pourquoi ne pas faire une place pour l’asclépiade dans votre jardin? Il est étonnant de voir la diversité d’insectes qu’abrite cette plante. Et n’oubliez pas que vous pouvez rapporter toutes observations de monarques ayant trouvé refuge dans vos asclépiades sur le site mission-monarque.org. C’est une façon concrète et amusante de venir en aide à cette espèce menacée!

Références

  1. Howard, A.F., Barrows, E.M. (2014), Self-pollination rate and floral-display size in Asclepias syriaca (Common Milkweed) with regard to floral-visitor taxa. BMC Evol Biol 14, 144, doi: 10.1186/1471-2148-14-144
  2. Jennersten O., Morse D.H. (1991) The Quality of Pollination by Diurnal and Nocturnal Insects Visiting Common Milkweed, Asclepias syriaca. Am. Midl. Nat. 125:18-28.
  3. Bertin, R.I., Willson, M.F., (1980) Effectiveness of diurnal and nocturnal pollination of two milkweeds. Can. J. Bot. 58: 1744-1746.

Pour en découvrir plus sur le rôle essentiel des insectes et arthropodes
Abonnez-vous à l'infolettre Nos voisins les insectes

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
3 Commentaire(s)
Portrait de André Lord
André Lord

Une question: est-ce qu'on peut transplanter l'asclépiade au moment où elle sort de terre en juin? À partir d'un champ, d'une parcelle en culture au coeur de la forêt, pour la déplacer sur une propriété en bordure du fleuve?
Elle a besoin de beaucoup de soleil?
Merci. Et si je pouvais obtenir une réponse, à l'adresse fournie ici.

Portrait de Madeleine
Madeleine

Puisque plusieurs insectes s'abreuvent de son nectar,
pourquoi dit -on que les fleurs sont toxiques?

Portrait de Genevive Berube
Genevive Berube

Quoi faire contre le chrysomèle de l asclépiade ?
Je suis en train de perdre mes plants
Merci

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous