Blogue

Ça n’arrive qu’une seule fois : l’extraordinaire floraison de l’Agave guiengola!

Floraison de l’agave guiengola – Jardin botanique de Montréal – 13 janvier 2020
Credit: Jardin botanique de Montréal (Meagan Hanna)
Floraison de l’agave guiengola – Jardin botanique de Montréal – 13 janvier 2020
  • Floraison de l’agave guiengola – Jardin botanique de Montréal – 13 janvier 2020
  • Floraison de l’agave guiengola – Jardin botanique de Montréal – 15 janvier 2020
  • Floraison de l’agave guiengola – Jardin botanique de Montréal – 15 janvier 2020
  • Floraison de l’agave guiengola – Jardin botanique de Montréal – 14 février 2020
  • Floraison de l’agave guiengola – Jardin botanique de Montréal – 14 février 2020
Ça n’arrive qu’une seule fois : l’extraordinaire floraison de l’Agave guiengola!

Dans notre serre des régions arides, une étonnante plante succulente aux formes et aux couleurs somptueuses subjugue les visiteurs depuis une vingtaine d’années. Notre Agave guiengola s’apprête à compléter son cycle de vie en offrant une floraison spectaculaire inoubliable.

Fuyez le froid de l’hiver et venez assister à cet événement unique alors que les fleurs de notre agave s’élanceront au-dessus de nos cactacées et autres plantes succulentes!

Une espèce ornementale d’une famille des plantes utiles

Cet agave bleu est mieux connu sous son nom latin, Agave guiengola, qui désigne les formations calcaires de Cerro Guiengola, dans l’État d’Oaxaca, au Mexique, où l’espèce croît naturellement.

Depuis les années 1960, l’Agave guiengola est cultivé dans des milieux arides et des jardins botaniques partout dans le monde. Sa beauté saisissante en fait une plante convoitée dans tout jardin désertique.

5 juin 1965 – L'agave bleu Agave guiengolensis en fleur à Cerro Guiengola. L'arbre nain au premier plan est un Bursera sp.

5 juin 1965 – L'agave bleu Agave guiengolensis en fleur à Cerro Guiengola. L'arbre nain au premier plan est un Bursera sp.
Source : Cactus and Succulent Journal, Vol. XXXVIII, Jan-Feb. 1966, No. 1, p. 25.

Cette photo met en évidence des Agave guiengolensis en nature, qui poussent sur une pyramide zapotèque à Guiengola, au Mexique. Les agaves sont accompagnés par d'autres plantes de la famille des cactacées.

Cette photo met en évidence des Agave guiengolensis en nature, qui poussent sur une pyramide zapotèque à Guiengola, au Mexique. Les agaves sont accompagnés par d'autres plantes de la famille des cactacées.
Source : Cactus and Succulent Journal, Vol. XXVIII, Nov.-Dec. 1956, No. 6, p. 173.

Mais ce qui rend l’Agave guiengola si unique est sa forme et sa couleur bleu argenté. Cette plante pousse en forme de rosette ouverte distinctive pouvant dépasser 1 m de large et 1,8 m de haut. La plante compte de 25 à 30 feuilles qui émergent du centre de la rosette suivant un agencement en spirale. Les feuilles charnues ovales sont étroites et se terminent en une pointe brun foncé. Leur contour est bordé de dents de taille variable.

Le trait caractéristique le plus spectaculaire de cette plante est sa hampe florale géante pouvant atteindre de 1,5 à 5 m en hauteur. Bientôt, des centaines de petites fleurs jaune pâle émergeront. À la mi-janvier 2020, la hampe florale de notre spécimen dépassait déjà 2 m de hauteur. L’Agave guiengola est une plante monocarpique, c’est-à-dire qu’elle ne fleurit qu’une seule fois dans sa vie, après quoi elle meurt. La multiplication est assurée par des graines laissées à la fin du cycle de vie de la plante ainsi qu’au moyen de rejetons produits tout au long de sa vie.

L’Agave guiengola fait partie de la famille des asperges (Asparagaceae). Le genre Agave compte de nombreuses espèces connues dont l’agave bleu (Agave tequilana), utilisé dans la fabrication de la tequila, et l’agave américain (Agave americana), dont on tire le nectar d’agave, un populaire édulcorant.

Un rare spécimen au riche passé

Bien que l’Agave guiengola soit disponible sur le marché, il est rare de le trouver dans la nature. Cette espèce est endémique du district de Tehuantepec, dans l’État mexicain d’Oaxaca. Son aire naturelle est de 350 km2 (équivalent à 70 % de la superficie de l’île de Montréal). La liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) désigne l’Agave guiengola comme une plante menacée en raison de son aire naturelle limitée et de la disparition de son habitat.1

Au 20e siècle, la montagne de calcaire de Guiengola a capté l’attention de botanistes et d’archéologues étrangers. Ce site abrite les ruines et les vestiges de la civilisation zapotèque. Le naturaliste et collectionneur botanique américain Thomas Baillie MacDougall s’est rendu dans la région chaque année, entre 1931 à 1973, pour y photographier les ruines, identifier les plantes et collectionner du matériel. Il a collaboré avec Edward Johnston Alexander (conservateur du Jardin botanique de New York de 1943 à 1963), lui faisant parvenir des graines et l’invitant même à une expédition à Guiengola, en 1945, à des fins de collection. L’Agave guiengola a été décrit pour la première fois en 1960 par Howard S. Gentry, un explorateur agricole au sein du département de l’Agriculture des États-Unis.2 La même année, MacDougall a envoyé des graines de l’Agave guiengola au Jardin botanique de Montréal, lui donnant ainsi l’occasion de cultiver son tout premier spécimen. Notre agave en floraison est un rejeton – et donc un clone parfait – du spécimen de MacDougall datant de 1960!

Venez admirer cette plante remarquable pendant qu’il est encore temps. Mais soyez sans crainte, car un autre superbe rejeton a été planté dans la serre d’exposition Hacienda en 2019. Nous pourrons donc admirer ce magnifique agave pour les prochaines années à venir!

 

1 IUCN Red List : Agave guiengola
2 Gentry, H. S. 1960. A new Agave from Oaxaca, Mexico. Brittonia 12: 98–100.

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
10 Commentaire(s)
Portrait de Pierre
Pierre

Combien de graines produît la plante et si elle en produit plusieurs pourquoi ne pas partir un nouveau plan à chaque année pour pouvoir avoir des floraisons régulières?

Logo
Espace pour la vie

Bonjour Pierre,

Nous avons transmis votre question à l'auteure du blogue et voici sa réponse :
Nous ne savons pas quelle sera la quantité de semences produites par cette plante, ni la durée de la hampe et de sa floraison. C'est la deuxième fois que nous avons cette floraison au Jardin botanique (la première ayant eu lieu en 1999) et nous avons peu d'informations à ce sujet.
Dans le cadre de notre politique de gestion des collections très stricte, notre équipe s'assure de garder 2 à 3 spécimens de chacune de ses plantes. Malheureusement, notre espace de serres et le nombre d'espèces cultivées (12000) ne nous permettent pas de cultiver davantage de plantes. De plus, celle-ci prend beaucoup d'espace à maturité et nous tenons à offrir une multitude de spécimens différents à nos visiteurs.

Merci beaucoup de votre intérêt!

Bonne journée,

L'équipe du blogue

Portrait de Jocelyne Baril
Jocelyne Baril

En ce mois de février, l ' agave est elle encore en floraison ? Ou présentement la foraison est sur son declain ?

Logo
Espace pour la vie

Bonjour Jocelyne,

L'agave continue à pousser et il y a beaucoup de bourgeons qui ne devraient plus tarder à s'ouvrir.

Au plaisir,

L'équipe du blogue

Portrait de Louis-Philippe Lamy
Louis-Philippe Lamy

N'est-ce pas lors de la floraison d'une agave en 1999 qu'on avait dû enlever un carreau de verre au plafond de la serre pour laisser passer l'extrémité de la fleur? J'avais vu la floraison de cette agave, c'était impressionnant. J'en ai une chez moi mais je ne crois pas qu'elle va fleurir un jour. Elle possède de redoutables crochets sur le bord de ses feuilles, comme des hameçons et des pointes tout aussi dangereuses. Une superbe plante mais que je tiens hors de portée pour ces raisons!

Logo
Espace pour la vie

Bonjour Louis-Philippe,

En effet, la dernière floraison date de 1999!
Merci pour le partage d'expérience.

Bonne journée,

L'équipe du blogue

Portrait de Diane Robert
Diane Robert

moi aussi Jocelyne ...je vais demain voir cette plante.. et j'espère qu'elle est la et bien jolie..
j'ai hâte de l'admirer.. tourlou

Logo
Espace pour la vie

Bonjour Diane,

Nous espérons que vous avez apprécié votre visite!

Bonne journée,

L’équipe du blogue

Portrait de Francine
Francine

Et puis, Jocelyne, Diane ou quelqu’un d’autre...
La floraison est-elle encore à son apogée?
Merci

Logo
Espace pour la vie

Bonjour Jocelyne,

L'agave continue à pousser et il y a beaucoup de bourgeons qui ne devraient plus tarder à s'ouvrir.

Au plaisir,

L'équipe du blogue

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous