Blogue

Comment bien arroser son jardin?

Bien que spectaculaires, les gouttes à la surface des feuilles ne peuvent les brûler en créant un « effet loupe ».
Credit: Espace pour la vie (Francis Cardinal)
L'effet loupe
  • L'effet loupe
  • Après la pluie, le beau temps
  • Arroser en plein soleil
  • Le paillis, cette solution écologique
  • Arc-en-ciel
Comment bien arroser son jardin?

L’arrosage d’un jardin peut sembler anodin, mais certains principes sont souvent peu connus et quelques mythes persistent. Une irrigation adéquate contribue à optimiser les récoltes et à garder les plantes en bonne santé.

Arroser les feuilles peut-il être nocif?

Oui, mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas à cause de l’effet loupe. Les gouttes à la surface des feuilles, combinées aux rayons du soleil, ne peuvent pas brûler le feuillage, et ce, même en plein soleil. L’été, les orages sont d’ailleurs souvent suivis de percées de soleil, sans dommages au jardin.

Cependant, une humidité prolongée à la surface des feuilles peut contribuer au développement et à la propagation de certaines maladies. On peut penser à des infections foliaires (des feuilles) comme l’oïdium ou le mildiou, par exemple.

Quand et comment faut-il arroser?

Tous s’entendent pour dire que le matin est la période idéale pour arroser. D’abord parce que le sol est encore frais et qu’il absorbe davantage l’eau. Ensuite, parce que les feuilles sécheront prochainement si elles sont arrosées.

Au contraire, le soir, les feuilles mouillées resteront humides pour une longue période. En prenant garde à ne pas asperger le feuillage, ce moment demeure tout de même acceptable pour arroser. Les températures plus fraîches contribuent à mieux humecter le sol avant que la chaleur ne revienne. Par contre, un jardin humide est un terrain idéal pour certains indésirables comme les escargots et les limaces.

Finalement, c’est essentiellement le gaspillage d’eau qui est l’argument principal contre un arrosage en plein jour. Le soleil et des températures plus élevées entraînent une évaporation plus rapide. Par contre, si vos plantes sont dans le besoin, il vaut mieux arroser sans attendre le « bon moment ». D'ailleurs, un arrosage en profondeur vaut mieux que plusieurs arrosages en surface.

Le bon arrosage pour la culture en pot ou en bac

La culture en contenant présente un défi au niveau de l’irrigation. Un pot se draine et se réchauffe rapidement, entraînant une évacuation rapide de l’eau ainsi qu’un lessivage des nutriments. Alors qu’en pleine terre, les racines ont accès à davantage de réserves, en pot, il leur est impossible de puiser en profondeur de l’eau ou des minéraux.

Des arrosages fréquents et un terreau qui retient l’humidité seront de mise ainsi qu’une fertilisation plus fréquente. D’ailleurs, bien que des trous soient essentiels au fond de vos pots et de vos bacs de jardinage, une couche de drainage au fond est inutile, voire nuisible, comme le précise Le Jardinier paresseux dans cet article sur ce mythe horticole.

Finalement, assurez-vous de choisir des variétés de plantes qui tolèrent les conditions de culture en pot. Elles sont généralement moins gourmandes en nutriments et plus tolérantes à la sécheresse.

Gardez votre sol frais (et vivant) et économisez de l’eau

Les canicules coïncident souvent avec les vacances. Économiser de l’eau et prévenir la déshydratation de nos plantes peut être facilité en utilisant un paillis organique. Que ce soit avec des feuilles mortes, des copeaux de bois ou de la paille, l’idée est de créer une couche isolante au sol. En plus de conserver l’humidité, cette barrière protège la vie du sol. Un sol vivant est un sol qui respire, se régénère et se laboure naturellement grâce à l’action des êtres vivants. Un peu à l’image de nos écosystèmes et de notre flore intestinale, un sol doté de biodiversité se veut davantage résilient.

Quelques trucs en vrac pour conclure

  • Connaître ses plantes et arroser en conséquence; leurs besoins ne sont pas les mêmes. Des vivaces bien enracinées sont plus résilientes que de jeunes plantules aux racines courtes.
  • Les bacs à double fond représentent une opportunité intéressante pour cultiver en contenant tout en ayant un coup d’avance sur les canicules.
  • Renseignez-vous sur les systèmes de collecte d’eau de pluie, de goutte-à-goutte ou encore le principe des ollas.
  • Avant d’arroser, inspectez votre sol afin de vérifier s’il est réellement sec.

Consultez notre rubrique sur l’irrigation au jardin afin d'améliorer vos techniques d'arrosage.

Inscrivez-vous aux communications Espace pour la vie pour recevoir notre infolettre mensuelle, de l'information pertinente sur les évènements de nos quatre musées, ainsi que des conseils provenant directement de nos experts.
Abonnez-vous à l'infolettre Espace pour la vie

Découvrez des conseils d’horticulture, de jardinage, et de botanique
Abonnez-vous à l'infolettre Mon jardin

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous