Blogue

Les bénéfices de l’hiver

La Biosphère par une froide journée d'hiver.
Credit: Espace pour la vie (Richard St-Jean)
The Biosphère on a cold winter's day.
Les bénéfices de l’hiver

Tout comme bien des gens au Québec, vers la fin octobre, je suis déçue de voir la diminution de luminosité, de ressentir la pluie froide qui nous glace et de constater la puissance du vent qui dénude nos arbres de leurs belles couleurs afin de laisser place à l’hiver.

Mais quand la première neige tombe au sol, un moment de grâce m’envahit et je vois toutes les possibilités qui s’offrent à moi. Je me trouve très chanceuse de vivre ce moment magnifique chaque année.

Pour une grande partie de la population qui vit au Canada, l’hiver est associé à la neige, à la glace, aux blizzards, au vent et aux risques que comporte le refroidissement éolien. Certes, l’hiver a son lot de désagréments comme le froid qui s’infiltre dans nos maisons. Les déplacements routiers se complexifient avec la quantité de neige et de glace qui s’accumulent au sol. La majorité des végétaux perdent leur splendeur et plusieurs animaux et insectes mettent en place toutes sortes de stratégies pour survivre à l’hiver. Plusieurs disparaissent pour quelques mois pendant la saison froide.

Il reste que l’hiver a ses avantages. La ville et la nature se couvrent du doux manteau blanc qui les rend si belles. Le silence se fait entendre et une certaine paix règne sur nous. Tout comme plusieurs adeptes de l’hiver, j’entre au paradis du froid.

Vivre la culture nordique

L’hiver joue un rôle important dans l’art, la littérature et la musique. Il influence la mode, les loisirs et les nombreux sports pratiqués au Québec. Une sortie en ski de fond, en patin ou en raquette m’apporte la plus grande joie. Toutefois la pratique de ces sports est menacée par les changements climatiques. Selon Ouranos, un consortium sur la climatologie régionale et l’adaptation aux changements climatiques, la saison de ski des stations des Cantons-de-l’Est subira une réduction de 10 à 20 jours d’opération d’ici 2050. Autre exemple frappant, d’après une recherche menée par des équipes de l’Université McGill et l’Université Concordia, nos patinoires extérieures seraient en danger. Ces surfaces non réfrigérées pourraient même disparaître dans le sud du Québec dans quelques décennies. La culture du sport d’hiver intégrée dans le quotidien des citoyennes et citoyens des pays nordiques ne tient qu’à quelques degrés de température.

Bénéficier de la protection du froid

Le froid et l’hiver remplissent un rôle essentiel dans la nature et ont même des effets bénéfiques sur notre santé. Dans une étude scandinave, on mentionne que le froid améliore la circulation sanguine et la santé cardiaque.

Le froid est également un élément nécessaire à la survie de la faune et la flore nordique. De plus, les grands écarts de température entre les saisons et les périodes froides au Québec limitent la propagation locale de plusieurs maladies infectieuses transmises par les animaux, les moustiques et les tiques en provenance d'autres parties du monde.

Observer l’unique

Les nations autochtones célèbrent depuis des millénaires les solstices d’hiver du 21 décembre qui marque le début de l’hiver. Elles profitent de ce moment où la course du Soleil est la plus courte de l’année pour observer les étoiles. Cet événement est souligné notamment dans la culture crie et chez les Abénakis.

Je saisis l'occasion pour vous partager mes suggestions pour porter un regard neuf sur l'hiver et en apprécier ses bienfaits. Pour observer la faune en hiver, le renard et les cardinaux sont facilement repérables lors d’une visite guidée au mont Boullé, menée par l'équipe de la Biosphère dans le parc Jean-Drapeau. Une randonnée dans un boisé près de chez vous avec un bon appareil photo ou des jumelles peut également vous surprendre. Profitez de plusieurs judicieux conseils partagés par Julie Audet, photographe animalière, afin de découvrir la faune en hiver.

Apprécier la beauté

Qu’elle soit sculptée par la nature ou par la main d’un artiste, la glace est un chef-d’œuvre. Le film Mondes de glaces présenté au Planétarium permet d’explorer ses propriétés matérielles, sa diversité dans l’Univers et son importance dans le maintien de la vie.

Le froid et l’hiver font une bonne équipe, offrant des avantages inestimables pour l'équilibre écologique et la santé humaine.

Vous souhaitez vous impliquer?
Abonnez-vous à l'infolettre À nous d'agir

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
3 Commentaire(s)
Portrait de Barduf Laouani
Barduf Laouani

Merci pour ce très beau texte. Je suis souvent frappée par la beauté du froid, ici au Canada. Nous avons la chance de vivre dans un territoire immense qui est propice à ce genre de spectacle en hiver, mais aussi aux fleurs en été. Nous continuons à jouir des saisons de façon très intense.

Portrait de Danie
Danie

J'ai beaucoup aimé votre texte, je suis une passionnée de l'hiver. Merci!

Portrait de Ginette Laterreur Bonneville
Ginette Laterre...

Vraiment plaisant de vous lire... ai déjà retenu une activité plein air avec des amis. Merci, fort intéressant!

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous