Menu global

Carnet horticole et botanique

Escargots et limaces

Ravageurs et maladies
Français
Escargot, Québec, Canada
Crédit photo : Insectarium de Montréal (André Sarrazin)

Onglets

Description

Résumé

Les escargots et les limaces sont des mollusques hermaphrodites qui prolifèrent sous un climat doux et humide. Ils commettent leurs méfaits durant la nuit et sont peu visibles le jour, sauf par temps couvert. Ils se nourrissent de plantes fraîches ou pourries, de cadavres d'insectes et de petits animaux. Ils peuvent ingurgiter jusqu'à 40 fois leur poids par jour. Selon les espèces, ils vivent en solitaire ou en groupe, grignotant les végétaux et laissant des traînées visqueuses sur leur passage.

Signes et symptômes

  • Des sillons de mucus visqueux et d'excréments marquent le feuillage et le sol suite à leur passage. Ces traînées visqueuses prennent une couleur argentée en séchant.
  • Les feuilles sont trouées et rongées sur les cotés. Parfois, il ne reste que les nervures principales.
  • Les jeunes pousses et les fleurs sont grignotées; les fruits et les tubercules sont rongés et percés de galeries.
  • Une infestation sévère peut détruire les jeunes semis et gâcher la récolte.
  • Les blessures peuvent entraîner le développement de maladies fongiques et bactériennes.

Nom latin

Arion, Deroceras, Helix, Limax, etc.

Plantes hôtes

Plusieurs plantes ornementales, potagères ou sauvages mais particulièrement : chou chinois, fraisier, glaïeul, hosta, iris, laitue, narcisse, pied d'alouette, pissenlit, pois de senteur, tulipe.

Cycle de développement

Description et cycle de développement

Les limaces et les escargots sont des mollusques nocturnes hermaphrodites, c'est à dire qu'ils possèdent à la fois des organes reproducteurs mâles et femelles. En général, deux individus doivent s'accoupler pour assurer la fécondation des œufs.

Œufs : Ils sont sphériques, minuscules (quelques millimètres) et d'un blanc translucide à la ponte, mais deviennent plus foncés à maturité.

Jeunes : Ils sont semblables aux adultes mais plus petits.

Adultes : Ils ont un corps mou et allongé mesurant entre 1 et 15 cm, selon les espèces. L'escargot porte une coquille spiralée et la limace, grisâtre ou brunâtre, n'en a pas. Leur tête est munie de quatre tentacules; les supérieures ont des yeux à leur extrémité et les inférieures sont des organes tactiles et olfactifs; leur bouche est munie de petites dents et d'une langue dentée (radula); leur pied, la partie ventrale et musclée, est muni d'une glande à mucus qui facilite leur déplacement.

Les limaces et les escargots passent l'hiver sous forme d'œufs ou d'adultes, enfouis dans le sol et les débris végétaux.

Chaque individu peut pondre des centaines d'œufs par année. Ils sont déposés en amas dans les débris végétaux en décomposition et dans le sol.

L'éclosion se produit de trois semaines à quelques mois après la ponte, selon les conditions climatiques. Les jeunes atteignent la maturité en quelques mois ou après quelques années, selon les espèces.

Prévention et contrôle

Conditions favorables

La population de limaces et d'escargots augmente significativement après un hiver doux suivi d'un été doux et humide.

Les mollusques sont actifs la nuit et par temps nuageux ou pluvieux. Les jours ensoleillés, ils se cachent dans les lieux sombres et frais (sous les débris végétaux, les roches, etc.).

Dépistage

Observer régulièrement le feuillage des plantes sensibles et de celles qui poussent dans de mauvaises conditions, surtout si les mollusques sont déjà présents. Pour évaluer leur nombre véritable, procéder la nuit à l'aide d'une lampe de poche, idéalement après une pluie.

Mesures préventives

  • Maintenir le site exempt de débris végétaux et de mauvaises herbes.
  • Éliminer tous les abris potentiels, les amas de bois ou de végétaux en décomposition.
  • Éviter les arrosages excessifs du sol et du feuillage, surtout le soir; favoriser un bon drainage en surélevant la plate-bande; amender les sols trop lourds.
  • Éviter les apports excessifs de matière organique mal décomposée; éviter les paillis de bran de scie ou de paille.
  • Respecter les distances de plantation; éclaircir les semis; tuteurer les plantes et tailler les feuilles basses au besoin pour favoriser l'entrée de l'air et du soleil.

Contrôle physique

  • Entourer la base des plantes vulnérables d'une barrière constituée de matériaux abrasifs, tels que des coquilles d'œufs broyées ou du sable grossier; renouveler régulièrement.
  • Installer une bande de cuivre autour des plantes sensibles pour repousser les limaces.
  • Disposer des pièges remplis de bière près des plantes attaquées et les vider le matin.
  • Ramasser les ravageurs le soir, lorsqu'il fait noir, en les repérant à l'aide d'une lampe de poche.

Contrôle biologique

  • Favoriser la présence de prédateurs naturels : araignées, crapauds, grenouilles, couleuvres, oiseaux insectivores (merle d'Amérique, grive, étourneau, etc.) et petits rongeurs. Le perce-oreille se nourrit des oeufs et des jeunes mollusques.

Contrôle chimique

En dernier recours, utiliser un pesticide à faible impact dont l'ingrédient actif est le phosphate ferrique (phosphate de fer). Lire attentivement l'étiquette du produit et suivre les recommandations du fabricant.

Add this

Partager cette page