Menu global

Carnet horticole et botanique

Hydrangée à grandes feuilles

Français
  • Arbres et arbustes
Hydrangea macrophylla 'Nikko Blue'
Crédit photo : Gilles Delisle

Onglets

Botanique

Origine et description

Dénommées hortensias ou quatre-saisons, ce sont les hydrangées à fleurs roses, blanches ou bleues que l’on achète à Pâques ou à la Fête des Mères. Ces petits arbustes (1 m x 1 m) au port arrondi produisent une abondance de tiges épaisses peu ramifiées. Chaque tige est surmontée d’un bouquet de fleurs stériles de forme ronde (type hortensia) ou plate (type marginalis) selon les cultivars.

Pour prolonger la floraison de vos hortensias dans la maison, consultez notre fiche sur l'Hydrangea macrophylla dans la section Plantes d'intérieur.

Espèces, cultivars et plantes apparentées

Les boutons floraux verdâtres se développent en grosses boules de fleurs blanches, roses ou bleues, selon les cultivars.

Pour certains cultivars, la couleur des fleurs dépend du degré d'acidité du sol. Les cultivars à fleurs bleues tels 'Nikko Blue', 'All Summer Beauty', ‘Mariesii’, ‘Perfecta Blue’ et ‘Endless Summer’ nécessitent un sol acide (pH 5,0 à 5,5) pour conserver leur couleur bleue. En sol moins acide (pH 6,0 à 6,5), la couleur sera altérée est les fleurs prendront une teinte lavande à rosée. Il est possible d'acidifier le sol avec du soufre, du sulfate de fer ou d'aluminium; divers produits sont disponibles dans les jardineries.

Les cultivars à fleurs blanches (‘Maculata’, ‘Lanarth’, ‘Sister Therese’, ‘Vetchii’) ne sont pas affectés par l’acidité du sol et ceux à fleurs roses (‘Bouquet Rose’, ‘Forever Pink’, ‘Pink Beauty’, ‘Masja’) ne bleuissent pas totalement en sol acide, mais prennent une teinte pourprée.

Il existe également des cultivars au feuillage panaché très décoratifs (‘Light O Day’, ‘Lemon Wave’, ‘Maculata’, ‘Tricolor’).

Toxicité

Toutes les parties de la plante sont toxiques.

Nom commun

Hydrangée à grandes feuilles

Nom latin

Hydrangea macrophylla

Nom commun anglais

Famille botanique

  • Hydrangeaceae
Horticulture

Conditions de croissance

Ensoleillement

Soleil ou mi-ombre.

Sol

Riche, bien drainé, acide à légèrement alcalin (pH entre 5,5 et 6,5). En sol trop alcalin, des carences en fer peuvent se manifester sur les jeunes feuilles (jaunissement entre les nervures). Pour acidifier le sol, on peut l’amender avec des aiguilles de conifères ou des feuilles de chêne déchiquetées. Au besoin, il existe des formulations acidifiantes (soufre, sulfate de fer ou d’aluminium) qu’il faut appliquer avant la formation des boutons floraux.

Rusticité

Peu rustique sous notre climat, l’hydrangée à grandes feuilles a besoin d’un site abrité du vent hivernal où la neige s’accumule mais ne fond pas trop vite au printemps (côté est ou nord de la fondation). Bien que les racines survivent aisément en zone 5, les tiges et les bourgeons floraux sont sensibles au gel (zone 6), particulièrement lors d’un hiver froid sans neige. Une protection hivernale est également requise.

Facilité de culture

Dans leur pays d’origine, le Japon, ces petits arbustes croissent naturellement sous le couvert des arbres, à l’abri du soleil intense et des grands vents. Durant l’hiver, ils sont protégés par une épaisse couche de feuilles et de neige.

Taille et entretien

Taille et protection hivernale

La taille et la protection varient selon les cultivars.

  • Les cultivars fleurissant sur le nouveau bois peuvent être rabattus au ras du sol (8-10 cm) à chaque automne sans compromettre la floraison. Ils conviennent bien à notre climat froid, la floraison étant assurée même en cas de gel sévère. Un léger paillis (10 cm) de feuilles déchiquetées et la couverture de neige suffisent comme protection hivernale.
    Exemples: ‘Early Sensation’, ‘Forever Pink’
  • Les cultivars fleurissant à la fois sur le vieux et le nouveau bois sont taillés plus légèrement. À l’automne, il s’agit de réduire du tiers ou de moitié les tiges au-dessus d’un bourgeon vigoureux. Recouvrir les tiges d’une épaisse couche de paillis (30 cm) de feuilles mortes déchiquetées pour protéger les tiges et les bourgeons floraux. Au printemps, le paillis doit rester en place jusqu’à la fin des gelées. La taille printanière consiste à supprimer le bois mort, les tiges frêles ou âgées. En cas de gel, les racines émettront de nouvelles tiges qui feront des feuilles, mais pas de fleurs.
    Exemples: ‘All Summer Beauty’, ‘Nikko Blue’, ‘Endless Summer’

Rusticité

  • Zone 5
  • Zone 6

Voir aussi

Ravageurs et maladies

Add this

Partager cette page