Menu global

Carnet horticole et botanique

Fertilisation

Français
Rosier hybride de thé (Rosa 'Double Delight)
Credit: Jardin botanique de Montréal (Gilles Delisle)

Une fertilisation équilibrée assure une croissance vigoureuse et une floraison abondante.

Il est important d'arroser le sol avant d'appliquer un engrais et de respecter les quantités recommandées sur l'étiquette du produit.

  • Année de la plantation : si le sol a été bien amendé à la plantation, la fertilisation n'est pas obligatoire. Sinon, une seule fertilisation suffit après la première floraison.

  • Rosiers bien établis : en mai, utiliser une formule plus concentrée en azote (ex : 10-6-4) pour favoriser la croissance végétative. Début juillet, choisir une formule plus concentrée en phosphore (ex : 10-20-10) pour stimuler la formation de nouveaux boutons floraux. Cesser toute fertilisation après la fin juillet pour éviter la formation de pousses tendres peu résistantes à l'hiver.

Les engrais synthétiques (chimiques)

Les engrais chimiques sont généralement concentrés en minéraux et ont une action rapide, mais ils n'améliorent pas la fertilité du sol à long terme. Les risques de lessivage et de brûlure des racines sont plus élevés avec ce type d'engrais.

Les engrais naturels

Les engrais naturels, d'origine organique ou minérale, stimulent la vie biologique du sol. Ils doivent d'abord être dégradés par les micro-organismes avant d'être disponibles pour les rosiers.

  • Granules : incorporer les granules dans les premiers centimètres du sol autour du rosier, à 20 cm du point de greffe. Bien arroser après l'application.
  • Poudre soluble : arroser le sol ou vaporiser le feuillage avec la solution obtenue.

Choisir de préférence un engrais à rosier contenant du magnésium. Une poignée de sel d'Epsom (125 ml par rosier) incorporé au sol peut aussi fournir le magnésium nécessaire à la plante.

Add this

Partager cette page