Menu global

Carnet horticole et botanique

Types de croissance

Français
Les vrilles de la vigne vierge à cinq folioles (Parthenocissus quinquefolia) fixent la plante sur son support en s'agrippant
Credit: Jardin botanique de Montréal (Robert Mineau)

Les plantes grimpantes représentent un atout important pour les petits jardins : elles offrent un maximum de feuillage et de floraison pour une occupation minimale du sol.

Leur croissance à la verticale donne du volume au jardin et permet de créer des jeux visuels par le recouvrement d'arceaux, de pergolas ou de treillis.

Elles jouent aussi un rôle utilitaire en cachant les parties inesthétiques de la cour ou en bloquant les regards indésirables. En offrant une seconde floraison, elles redonnent un nouvel intérêt aux arbustes lorsqu'elles sont cultivées au travers de ceux-ci.

On retrouve différents groupes de plantes grimpantes selon leurs types de croissance. Les plantes sarmenteuses possèdent de longues tiges souples nécessitant un support pour croître à la verticale.

Les plantes volubiles s'enroulent sans fin. D'autres encore ont développé l'extrémité de leurs tiges ou de leurs feuilles en vrilles ou en ventouses qui fixent la plante sur son support en s'agrippant.

Enfin, un dernier groupe de plantes possède des racines aériennes à crampons qui s'accrochent aux rugosités des surfaces.

Bien que qualifiées de grimpantes, très peu peuvent faire monter leurs longues tiges sans palissage : aidez-les en attachant les premières pousses sur un élément fixe et solide servant de support. Cette technique, sans laquelle tout finirait dans un fouillis inextricable, permettra de contrôler la croissance des plantes. Sans palissage, plusieurs espèces deviennent des plantes couvre-sols.

Adapté d'un article de Gabriel Gauthier, Quatre-Temps, vol. 20, no 1

Add this

Partager cette page